Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Loire-Atlantique : dans le nouveau dépôt d'Amazon à Carquefou

Par

L'agence Amazon de Carquefou à peine ouverte, le mois dernier, se prépare a voir un pic du nombre de colis à l'approche de Noël. Reportage dans ce dépôt du géant américain, ce mercredi 25 novembre.

Le hangar de 7 000m² voit transiter des dizaines de milliers de colis chaque jour. Le hangar de 7 000m² voit transiter des dizaines de milliers de colis chaque jour.
Le hangar de 7 000m² voit transiter des dizaines de milliers de colis chaque jour. © Radio France - Paul Sertillanges

Le site a embauché une trentaine de salariés depuis son ouverture et emploie plus de 100 intérimaires. Reportage dans la nouvelle agence Amazon installée à Carquefou, près de Nantes, ce mercredi 25 novembre, un mois avant Noël.

Publicité
Logo France Bleu

40 à 50 000 colis par jour avant Noël

Ce sont 20 à 30 000 colis qui transitent par cette agence "dernier kilomètre" du géant américain, habituellement, mais les quelques jours avant Noël, Amazon s'attend à voir le chiffre grimper à 40 ou 50 000.

Dans ce hangar de 7 000m², 60% des employés travaillent de nuit, entre minuit et 8 heures. Ils trient les colis. "Je le scanne, ce qui me donne une étiquette, décrit Aurélie Ratel, responsable du site. Cette étiquette nous dit dans quel sac mettre le colis."

C'est assez sportif, il faut être robuste et dynamique.      
- Hovhannes, employé d'Amazon à Carquefou

Les milliers de sacs sont entreposés dans des dizaines d'allées. Ensuite, c'est l'équipe du matin (5h30-13h) qui prend le relais. Il faut réunir les sacs qui concernent la même zone géographique dans un charriot, ils seront ensuite chargés dans un vanne pour la livraison. 

Hovhannes s'occupe d'un colis dans le dépôt d'Amazon.
Hovhannes s'occupe d'un colis dans le dépôt d'Amazon. © Radio France - Paul Sertillanges

"On marche beaucoup, sourit Hovhannes, qui travaille ici en intérim, c'est assez sportif, il faut être robuste, fort, dynamique parce que des fois on a besoin d'aller plus vite pour nos clients." Sa responsable ajoute : "c'est un métier logistique, je ne vais pas vous dire que l'on est assis toute la journée. Après, on fait en sorte d'avoir toujours les outils qui facilitent la vie de nos salariés."

Des vagues de livreurs tous les quarts d'heure

Une fois le charriot rempli, il est disposé à proximité de la zone de chargement. À partir de 9 heures environ, des vagues d'une vingtaine de vannes viennent prendre les cargaisons et partent livrer dans une zone, dans un rayon de 80 kilomètres autour du dépôt.

Les chauffeurs viennent chercher les charriots et chargent leur vanne.
Les chauffeurs viennent chercher les charriots et chargent leur vanne. © Radio France - Paul Sertillanges

Les chauffeurs - employés par une entreprise sous-traitante - sont assistés pour chaque étape. "L'application gère tout pour nous, explique Morgan, entre chaque point de livraison, tout est calculé. Au départ, on a l'impression que c'est un peu compliqué parce que l'on fait des grosses journées mais dès que l'on connaît le plan, c'est des journées normales, sans stress - en tout cas pas plus qu'ailleurs."

loading
Publicité
Logo France Bleu