Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Loire-Atlantique : environ 150 agents hospitaliers protestent contre leurs conditions de travail au Loroux-Bottereau

lundi 15 avril 2019 à 18:41 Par Dylan Jaffrelot, France Bleu Loire Océan

Ce lundi après-midi, environ 150 agents hospitaliers se sont rassemblés à l'appel des syndicats CFDT et FO, devant le centre hospitalier "Sèvre et Loire" au Loroux-Bottereau. Ils protestent contre leurs conditions de travail, notamment le manque de personnel.

150 agents hospitaliers protestent contre leurs conditions de travail au Loroux-Bottereau.
150 agents hospitaliers protestent contre leurs conditions de travail au Loroux-Bottereau. © Radio France - Dylan Jaffrelot

Le Loroux-Bottereau, France

Environ 150 agents hospitaliers se sont rassemblés, ce lundi après-midi, devant le centre hospitalier "Sèvre et Loire" au Loroux-Bottereau, à l'appel des syndicats CFDT et FO. Ils ont profité de l'inauguration de ce centre hospitalier, déjà ouvert depuis deux mois, pour montrer aux élus et à la direction, leur mécontentement concernant leurs conditions de travail, notamment le manque de personnel.

150 agents hospitaliers protestent contre leurs conditions de travail au Loroux-Bottereau - Radio France
150 agents hospitaliers protestent contre leurs conditions de travail au Loroux-Bottereau © Radio France - Dylan Jaffrelot

Un gros manque de personnel 

Véronique Pineau est aide soignante dans l'unité EHPAD et déléguée syndicale CFDT. Elle dénonce l'épuisement physique et mental du personnel de cet hôpital de soins longue durée et de rééducation : "Nous sommes trois aides soignantes pour 36 patients, il faudrait être au moins quatre".