Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loire-Atlantique : "c'était de la folie", ruée dans les magasins de bricolage

-
Par France Bleu Loire Océan

Les magasins de bricolage de Loire-Atlantique ont été pris d'assaut, ce jeudi 29 octobre, à la veille du reconfinement, dans les zones commerciales de Nantes comme de Saint-Nazaire.

Leroy Merlin a fait le plein de client à la veille du confinement.
Leroy Merlin a fait le plein de client à la veille du confinement. © Radio France - Paul Sertillanges

Les magasins de bricolage étaient, à priori, dans la liste des magasins qui ne devaient pas fermer mais beaucoup n'ont pas voulu prendre de risque et sont venus faire le plein de matériel, ce jeudi 29 octobre, pour faire ses petits travaux pendant le confinement à partir du lendemain. À Nantes comme à Saint-Nazaire, dans les zones commerciales, l'affluence était très forte.

50 personnes à la caisse

Au Leroy Merlin de la zone commerciale "Grand large" à Trignac, la queue à la caisse était impressionnante, jusqu'à 50 personnes. "C'était de la folie, sourit Joël, qui veut isoler son grenier. Je me suis dit qu'il y avait du monde parce qu'il était midi, mais non, c'est que tout le monde est venu faire des emplettes."

Il fallait être patient à Leroy Merlin, ce jeudi matin.
Il fallait être patient à Leroy Merlin, ce jeudi matin. © Radio France - Paul Sertillanges

C'est la première fois que je vois une queue comme cela

Nadia est venue acheter le nécessaire pour se faire un dressing, elle n'avait pas de quoi bricoler lors du premier confinement, pas question de faire la même erreur : "On avait pas fait grand chose pendant deux mois, c'est pour cela qu'on s'est dit qu'on allait bricoler !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess