Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loire-Atlantique : peu de changement pour les achats du réveillon de Noël

-
Par , France Bleu Loire Océan

Juste avant le réveillon de Noël, nous sommes allés sur le marché de La Montagne. Malgré la Covid-19 et des repas qui se prendront en petits comités, les clients changent peu leurs habitudes. Les commerçants constatent en revanche qu'ils sont plus nombreux que les autres années.

Les clients effectuent leurs derniers achats avant le réveillon de Noël.
Les clients effectuent leurs derniers achats avant le réveillon de Noël. © Radio France - Dylan Jaffrelot

Les clients étaient au rendez-vous ce mercredi matin au marché à La Montagne, près de Nantes, à la veille du réveillon de Noël, sans pour autant avoir énormément changé leurs habitudes. Comme tous les ans, les fruits de mer ainsi que le foie gras et les volailles remplissent les paniers. Les commerçants ont tout de même constaté une légère hausse des ventes même si les tablées devraient être moins grandes à cause de la Covid-19.

Une hausse des ventes d'environ 10% par rapport à l'année dernière

Au stand de fruits et légumes, Chloé, la vendeuse, s'est aperçue que les clients achètent plus de fruits exotiques. "J'ai l'impression que les gens, même s'ils seront moins nombreux, ont voulu se faire plaisir pour le réveillon. Ils mettent le paquet." Les paniers commandés sont plus petits mais il y a plus de clientèles. La raison : la fermeture des restaurants. Elle pousse les consommateurs à se faire à manger eux-même.

Après le deuxième confinement on a envie de se faire plaisir. - Marguerite, une cliente

Comme ils seront moins nombreux à table, certains clients favorisent des produits plus nobles et plus chers. "J'ai l'impression que les gens m’achètent plus de pain aux céréales ou avec des fruits," se réjouit Laurine, boulangère. La plupart des commerçants constatent également un plus grand intérêt pour les produits locaux. 

Reportage - Les habitants de La Montagne effectuent leurs derniers achats avant le réveillon de Noël

Choix de la station

À venir dansDanssecondess