Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loire : d'ici 2027, un salarié de la métallurgie sur cinq va partir à la retraite

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La métallurgique représente 24.500 salariés dans la Loire. Durant la crise du covid, le secteur n'a perdu "que" 360 emplois. Mais au moment de la reprise, il est confronté à deux défis : la hausse du prix des matières premières et le manque de main d'œuvre.

Le camion aménagé de l'UIMM qui doit permettre de faire des démonstrations dans les établissements scolaires.
Le camion aménagé de l'UIMM qui doit permettre de faire des démonstrations dans les établissements scolaires. © Radio France - Mathilde Montagnon

Ces derniers mois, malgré la crise, le secteur de la métallurgie a plutôt bien résisté dans la Loire. 360 emplois ont été supprimés sur les 24.500 que compte le secteur. Grâce aux aides de l'Etat. Mais également parce que le département abrite de nombreuses TPE et PME, plus souples à gérer en cas de difficultés. 

Aujourd'hui, alors que la reprise s'annonce, la métallurgie est confrontée à la hausse des coûts des matières premières et au manque de main d'œuvre. 

"On a des hausses de matières premières qui sont spectaculaires, reconnait Philippe Rascle le président de l'UIMM Loire. Certains aciers coûtent deux fois ce qu'ils ne coûtaient en 2018, et pour certaines nuances d'acier, on a également des pénuries, c'est-à-dire qu'on n'a pas de certitudes sur les fournisseurs et sur leurs capacités à livrer". 

La métallurgie de la Loire doit recruter 1.680 en 2021. Mais 88% des entreprises avouent avoir du mal à embaucher. Et les difficultés vont se poursuivre "D'ici 2027, un emploi sur cinq dans la métallurgie de la Loire doit être remplacé, parce que les gens vont partir en retraite donc c'est une ambition, un challenge très important au niveau du recrutement et au niveau de la formation". 

1.300 apprentis ont suivi cette année une formation du Pole formation Loire-Drôme-Ardèche. Il reste des places dans certains secteurs pour la rentrée 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess