Économie – Social

Loire : le chocolat va-t-il devenir un produit de luxe ?

Par Anne-Laure Bousiges, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 17 février 2014 à 19:58

Coulois : artisan Chocolatier et confiseur depuis 1820 dans la Loire
Coulois : artisan Chocolatier et confiseur depuis 1820 dans la Loire © Radio France - Anne-Laure Bousiges

Dans cinq ans, la demande sera supérieure à l'offre selon l'organisation internationale du chocolat. Pensez-vous que vous allez devoir vous passer de chocolat dans les années à venir ? Ou manger du moins bon chocolat ? 04 77 10 00 10. On attend vos avis.

La consommation a explosé ces dernières années, notamment avec l'arrivée de nouveaux consommateurs issus des pays émergents, comme la Chine, particulièrement gourmande en chocolat.

Dans le monde, en 2013, quatre millions de tonnes de cacao ont été consommées, soit 32% de plus qu'il y a dix ans.

Une flambée de la demande qui a fait grimper le prix de la précieuse denrée de plus de 9% (une fourchette entre 5 et 10%) depuis le début de l'année. Et l'organisation internationale du chocolat estime que la demande sera supérieure à l'offre pendant les cinq prochaines années.

Alors dans la Loire, terre de chocolatiers (vingt-et-une entreprises dans le département), on doit faire avec l'augmentation des matières premières avec le risque que cela se répercute d'une manière ou d'une autre sur le prix pour le consommateur.

Bruno Montcoudiol, meilleur ouvrier de France et champion du monde de pâtisserie. Il a deux boutiques à Monistrol sur Loire et St Etienne. 

Chocolat BOB

En moyenne, les français consomment plus de six kilos trois de chocolat par an.

Reportage, à Saint-Etienne d'Anne-Laure Bousiges :

Chocolat ENRO

Il faut compter quinze euros le kilo pour du bon chocolat, vingt euros pour "un grand cru".

Les chocolats Coulois, à Saint-Etienne - Radio France
Les chocolats Coulois, à Saint-Etienne © Radio France - Anne-Laure Bousiges
►►► Notre question du jour : "Le chocolat va-t-il devenir un produit de luxe ?" Pensez-vous que vous allez devoir vous passer de chocolat dans les années à venir ? Ou manger du moins bon chocolat ?  Croyez-vous à une pénurie possible ? Appelez-nous au 04 77 10 00 10.