Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Loire : les ex-salariés de Loire Offset Titoulet enfin reçus à la préfecture

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Cela faisait des semaines qu'ils l'attendaient : les salariés de Loire Offset Titoulet ont été reçus ce lundi après-midi à la Préfecture de la Loire. Evence Richard s'est engagé à appuyer leurs combats, sans véritablement convaincre.

Les Titoulet devant la Préfecture de la Loire.
Les Titoulet devant la Préfecture de la Loire. © Radio France - DV

La Talaudière, France

Une étape importante pour les 130 salariés de l'imprimerie de La Talaudière (Loire) depuis deux mois que dure ce conflit social. L'entreprise a mis la clé sous la porte faute de repreneur mais le personnel occupe toujours le site et se bat pour obtenir des primes supra-légales. 

Les ex-Titoulet veulent aussi faire reconnaître que la procédure de recherche d'un repreneur n'a pas été réalisée de manière optimale. Cette entrevue de plus d'une heure avec Evence Richard le Préfet de la Loire a donc permis à la délégation des Titoulet d'exposer leurs exigences et leurs craintes. 

Jean-Pierre Philippe est délégué CFDT : "Pour l'instant il en ressort des sollicitations. Il s'implique dans le dossier. Il dit qu'il va faire appel au procureur, au liquidateur, aux AGS, au Ministre pour que les services de l'Etat puissent nous aider. Il ne s'est engagé sur rien, mis à part des sollicitations. On espère qu'on ne fait pas tout ça pour rien mais le Préfet sait qu'on connait la route. On a encore plein de papier à décharger. Ils laissent un peu traîner les choses et attendent que ça s'essouffle. Mais on est encore là et on n'a plus rien à perdre".

Les Titoulet attendent désormais leur entrevue au ministère de l’Économie, dont la date n'a toujours pas été fixée.

Choix de la station

France Bleu