Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Loire | Roanne : deux salariés de l'usine Michelin jugés inaptes au travail après un test positif au cannabis

dimanche 2 août 2015 à 20:21 Par Laureline Dubuy, France Bleu Saint-Étienne Loire

Deux salariés intérimaires de l'usine Michelin à Roanne ont été jugés inaptes au travail après un dépistage positif au Cannabis. Ces tests ont été réalisés par le médecin du travail il y a une dizaine de jours après un accident. Le syndicat Sud parle d'une première en France.

usine michelin roanne
usine michelin roanne © Radio France - Yves Renaud

Deux salariés intérimaires de l'usine Michelin à Roanne ont été jugés inaptes temporairement au travail après un dépistage positif au Cannabis. Ces tests ont été réalisés par le médecin du travail de l'entreprise mi- juillet après un accident.

Selon le syndicat SUD, seul la soixantaine d'intérimaires susceptibles d'occuper un poste de Cariste dans l'usine ont été dépistés.  L'usine Michelin à Roanne emploie au total 850 salariés. "C'est une initiative prise par le médecin du travail après un accident, en total indépendance" explique le service communication de Michelin à Roanne. Il assure que  : "la direction n'était pas au courant et que la démarche tout comme les résultats relèvent du secret médical".Jérome Lorton délégué syndical Sud n'y croit pas du tout: " Nous savons tous que le médecin du travail a prévenu la direction du site" dit il "ce genre de contrôles ne sont pas anodins". Il dénonce "une action brutale, qui n'a pas été discutée et qui va à l'encontre des principes de prévention". Selon lui "c'est une première en France, du jamais vu dans les 15 usines Michelin". Le syndicat a donc saisi un médecin inspecteur du travail  pour savoir si  contrôles toxicologiques pratiqués uniquement sur les salariés intérimaires sont légaux. Il demande aussi des comptes à la direction. L'usine Michelin est fermé jusqu'à mi-août. La prochaine réunion du Comité d'Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail aura lieu début septembre.

Dépistage cannabis chez Michelin PAPIER

Jérôme Lorton, délégué syndical Sud Michelin demande des comptes à la direction et à la médecine du travail" On demande déjà dans un premier temps au médecin inspecteur du travail qu'on a saisi dernièrement si la procédure qui a été mise en place ces derniers jours dans cette usine et qui est une première en France parce qu'il y a quand même quinze usines Michelin et c'est quand même la première fois qu'on voit un médecin du travail faire ce genre de contrôles avec des conséquences lourdes pour les salariés donc on veut savoir déjà si on peut contrôler par l'intermédiaire du médecin du travail un ensemble de salariés donc en ciblant par exemple comme ça a été le cas à l'usine de Roanne le personnel intérimaire qui pourrait occuper le poste de cariste donc ça c'est déjà la première question et on attend une réponse qui devrait intervenir fin août et on demande à la direction de Roanne, lors de la prochaine réunion du CHSCT ( le comité d'hygiène de sécurité et des conditions de travail) début septembre de connaître exactement les modalités et puis ce qu'ils veulent réellement faire par rapport à ces diff érents contrôles." - Jérôme Lorton, délégué syndical Sud Michelin

Dépistage Cannabis Michelin SON