Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Loire : une entreprise recrute sans CV ni lettre de motivation

lundi 10 septembre 2018 à 21:50 Par Marie-Jeanne Delepaul, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

Être embauché.e sans avoir de diplôme ni dix ans d'expérience sur son CV... c'est possible ! Sigvaris, une entreprise basée dans la Loire et leader mondiale dans la fabrication de bas de contention a mis en place un recrutement innovant.

Florian Zennia, 25 ans, forme depuis deux semaines Marie-France, 47 ans.
Florian Zennia, 25 ans, forme depuis deux semaines Marie-France, 47 ans. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Saint-Just-Saint-Rambert, France

Oubliez les CV et les lettres de motivation : place aux tests de simulation ! Chez Sigvaris, une entreprise basée à Saint Just Saint Rambert (Loire), leader dans la fabrication de bas et chaussettes de contention, pas besoin de diplôme ou d'expérience pour être embauché.e dans l'atelier de tricotage. Ce qu'il faut, c'est montrer qu'on est capable d'être rigoureux, autonome et organisé !

Des Legos et des jeux de Meccano pour décrocher un boulot

Des tests de simulation sont organisés par Pôle Emploi. Les candidats sont enfermés pendant quatre heures dans une pièce très bruyante pour reproduire les conditions de travail de l'usine. Et ils doivent faire toute une série d'exercices : "Ils sont assis sur une table, avec devant eux des objets comme des jeux de Lego, par exemple ils font un Meccano, et de manière aléatoire toutes les x minutes ils sont perturbés dans leur travail par un numéro qui s'affiche, comme cela peut être le cas dans l'usine" explique Morgane Le Marec responsable de l'atelier tricotage.

Tout est donc testé, sauf, paradoxalement, la capacité à faire fonctionner une machine à tricoter... Cette méthode de recrutement part du principe que si le candidat réussit les tests, il sera capable d'apprendre ensuite le métier !

Florian Zennia, le tuteur, Morgane Le Marec, responsable de l'atelier tricotage, et Brice Ben Ahmed Filliat, le responsable des ressources humaines de la direction industrielle.  - Radio France
Florian Zennia, le tuteur, Morgane Le Marec, responsable de l'atelier tricotage, et Brice Ben Ahmed Filliat, le responsable des ressources humaines de la direction industrielle. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Après les tests, la deuxième étape c'est la formation : il faut apprendre à gérer tout seul treize machines à tricoter, résoudre les bugs... tout cela grâce à un tuteur, comme Florian Zennia, 25 ans. Depuis deux semaines, il forme Marie-France, 47 ans : "On passe nos journées ensemble, je lui apprends tout mon travail, en ce moment la conduite de machine par exemple, ça se passe bien, on est content pour l'instant !"

Un CDI possible au bout d'un an

Si la formation de Marie-France est validée, elle peut au bout d'un an être embauchée en CDI. Sigvaris a déjà recruté deux personnes en mai grâce à cette nouvelle méthode. L'entreprise a laissé tomber les entretiens d'embauche traditionnels parce que ça ne marchait pas. Surtout qu'il s'agit de métiers industriels très techniques, qui nécessitent du savoir-faire dans le textile... un savoir-faire qui se perd selon Brice Ben Ahmed Filliat, le responsable des ressources humaines de la direction industrielle : "Notre entreprise promeut le made in France mais trouver les bonnes compétences sur le marché du travail c'est compliqué, les formations ont décliné d'année en année, il y a très peu d'écoles."

L'entreprise fait donc le pari de former les futurs salariés en interne ! Sigvaris va lancer une nouvelle vague de recrutement, grâce à ces tests, en septembre