Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Longvic : FrancÉole placée en liquidation judiciaire

Par

Ce jeudi 27 juin 2019 la société FrancÉole qui fabriquait des mâts d'éoliennes à Longvic dans l'agglomération Dijonnaise a été placée en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône.

La société FrancÉole est officiellement liquidée
La société FrancÉole est officiellement liquidée © Radio France - Thomas Nougaillon

Le couperet est tombé pour FrancÉole. Sans surprise le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône a placé la société en liquidation judiciaire ce jeudi 27 juin 2019. La seule entreprise française de mâts d'éoliennes était en redressement judiciaire depuis le mois de février. Prise au piège d'un contexte international très concurrentiel, la société ne s'était jamais remise du dépôt de bilan d'un gros client dans l'Yonne début avril. Quelques jours plus tard, début mai, les 61 salariés se retrouvaient au chômage technique. 

Publicité
Logo France Bleu
Sophie Haag © Radio France - Thomas Nougaillon

"C'est dommage mais c'est fini"

Aucun repreneur ne s'étant manifesté, les carnets de commande étant totalement vides, FrancÉole est donc placée en liquidation sans poursuite d'activité. A la sortie du tribunal de commerce, l'émotion de Sophie Haag, ex-directrice générale de FrancÉole était palpable. "C'est la fin d'une aventure, je suis triste pour les 61 salariés qui vont perdre leurs emplois, triste aussi parce que c'est la fin d'une activité industrielle en France, c'est dommage parce que c'était un beau produit, dans un domaine porteur mais c'est fini". 

loading

"La société n'a plus de fonds, les mesures seront forcément limitées"

"Maintenant le liquidateur a pour mission de rédiger un Plan de Sauvegarde de l'Emploi (PSE) mais la société n'ayant plus de fonds les mesures seront limitées" prévient l'ancienne responsable. Pour les syndicats l'ex-propriétaire, le fonds d'investissement Néerlandais Nimbus n'a pas joué le jeu. 

Imad Khouadri, ex-délégué du personnel CFDT © Radio France - Thomas Nougaillon

"7 000 euros ce n'est pas cher payé pour 10 ans d'ancienneté"

Imad Khouadri, ex-délégué du personnel CFDT, explique que les salariés partiront notamment sans primes supra-légales. "On va partir seulement avec les indemnités légales mais notre investisseur ayant refusé de mettre de l'argent dans notre PSE, il n'y aura pas d'aides au retour à l'emploi, ni de formations". A titre personnel, Imad Khouadri a fait ses comptes, "si j'ai 7 000 euros je serais content, pour 10 ans d'ancienneté, c'est pas cher payé" résume t-il un peu amer. 

loading
Les 4 délégués du personnel avaient fait le déplacement à Chalon-sur-Saône © Radio France - Thomas Nougaillon

Une réunion prévue ce vendredi à 10 heures 

Les difficultés de FrancÉole ne sont pas nouvelles. En 12 années d'existence, cette société a connu 3 redressements judiciaires et 3 propriétaires différents. Les 61 salariés devraient recevoir leurs lettres de licenciements dès la mi-juillet. Ce vendredi 28 juin 2019 les syndicats de FrancÉole ont prévu une réunion sur le site de l'usine à 10 heures pour informer officiellement l'ensemble des salariés. 

loading

La fin de FrancÉole est à la Une de nos journaux régionaux ce vendredi 28 juin 2019. Retrouvez également notre reportage "long format" à 6h12 et 7h25. A écouter sur le 98.3 ou le 103.7 ou en cliquant sur le lien ci dessus.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu