Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Lorraine : les salariés de Saint-Gobain PAM en grève à l'appel de la CGT

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Des salariés de Saint-Gobain PAM ont fait grève ce vendredi à l'appel de la CGT sur les différents sites lorrains qui emploient près de 2 000 personnes. Le syndicat craint l'entrée d'investisseurs étrangers dans cette entreprise spécialisée dans la fabrication de canalisations en fonte.

Les salariés de Saint-Gobain PAM en grève ce vendredi en Lorraine.
Les salariés de Saint-Gobain PAM en grève ce vendredi en Lorraine. © Radio France - Maxppp

Lorraine, France

A l'appel de la CGT, les sites de production de Saint Gobain PAM ont été perturbés par une grève ce vendredi tout au long de la journée. L'usine de Foug où travaillent 350 des 2 000 salariés du groupe en Lorraine était bloquée. Un piquet de grève à l'entrée empêchait tout entrées et sorties du site. 

Crainte d'investisseurs étrangers

Le syndicat majoritaire craint l'arrivée d'investisseurs étrangers dans cette entreprise spécialisée dans la fabrication de canalisations en fonte, alors que la direction a annoncé en février être prête à céder 60% du capital de l'entreprise à un nouveau partenaire. 3 ou 4 groupes seraient actuellement intéressés dont le leader mondial chinois Xingxing. 

_"Quand vous savez pas à quelle sauce vous allez être mangés, il y a une forte source d’inquiétude chez les salariés, du mécontentement, e_xplique Julien Hézard, le délégué CGT du groupe. Au travers de cette mobilisation c'est une étape pour dire à Saint-Gobain, ne faites pas n'importe quoi avec nous parce qu'on est déterminés." Le syndicat dit préférer un partenaire européen et veut le maintien des hauts-fourneaux, quitte à passer par une nationalisation temporaire.