Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Baisse des loyers HLM : plus de 16 millions d'euros de travaux suspendus dans le Lunévillois

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Pour l'Office public de l'habitat de Lunéville à Baccarat, la baisse des loyers voulue par le gouvernement, signerait la fin du logement social. Inquiétude partagée par les élus et les constructeurs.

Elus et bailleurs unis face au gouvernement. De gauche à droite : Jacques Lamblin, Thibault Bazin, Frédéric Brégeard, Laurent de Gouvion Saint-Cyr et Daniel Faivre
Elus et bailleurs unis face au gouvernement. De gauche à droite : Jacques Lamblin, Thibault Bazin, Frédéric Brégeard, Laurent de Gouvion Saint-Cyr et Daniel Faivre © Radio France - Angeline Demuynck

Lunéville, France

Ils sont tous unis dans le même combat. Les bailleurs sociaux, les élus et les constructeurs se sont retrouvés, ce mardi, en mairie de Lunéville, pour dénoncer les mesures d'économie voulues par l’exécutif, notamment la baisse des loyers. Des mesures jugées inapplicables dans cette commune qui accueille 25% de logements sociaux.

"Pour nous, la baisse des Aides personnalisées au logement (APL) se traduit par une baisse des loyers, ce qui représente environ 11% de notre chiffre d'affaires. On va perdre un million d'euros, explique Daniel Faivre, le directeur de l'Office public de l'habitat de Lunéville à Baccarat. Ces ressources sont entièrement réinjectées dans l'économie locale donc ce sont des opérations qu'on ne financera pas. On a suspendu 16.5 millions d'euros de travaux." Exemple concret : le programme Sélestat 2, soit 270 logements qui devaient être réhabilités. "Un projet que l'on différera ou que l'on ne démarrera pas", conclue le directeur de l'OPH.

"Si on applique les mesures à la lettre, en 2020 on est dans le rouge", Daniel Faivre OPH de Lunéville à Baccarat

Un coup d'arrêt qui aura plusieurs conséquences sur les locataires avec 570.000 euros de travaux de maintenance des logements annulés. Mais aussi sur le tissu économique du secteur. "Toutes les entreprises du BTP seront forcément touchées, explique le maire de Lunéville, Jacques Lamblin, ce sont des centaines d'emplois qui risquent de disparaître". Le directeur de Bouygues en Lorraine évoque une perte de 40 à 50% de son activité. Et pour la ville, c'est une question d'attractivité : "si l'ensemble du patrimoine OPH n'est plus aussi bien entretenu, c'est très mauvais pour l'image de Lunéville", analyse l'élu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu