Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Lunor a stoppé sa production de pommes de terre

vendredi 16 mai 2014 à 11:48 Par Vincent Delorme, France Bleu Picardie

Le groupe Lunor, spécialisé dans la pomme de terre précuite, a arrêté la production, à Chaulnes (Somme). Soixante-dix salariés se retrouvent au chômage. Ils ont, pour la plupart, entre 45 et 50 ans. Un reclassement au siège, en Seine-Maritime, leur est proposé, mais les 180 km refroidissent une grande majorité des salariés.

Lunor a stoppé sa production de pommes de terre
Lunor a stoppé sa production de pommes de terre © I. Rozenbaum & F. Cirou - MaxPPP

Un coup très dur pour l'emploi à Chaulnes. 70 salariés sont depuis hier sans emploi. Lunor a fermé son site de production de pommes de terre sous vide pour « raisons économiques » affirme la direction du groupe normand. Pour le personnel, sur le site implanté à proximité des autoroutes A 1, A 29 et de la gare TGV Haute Picardie, le plus dur commence. La plupart des salariés ont passé toute leur vie chez Lunor, alors ils cherchent à rebondir. Anthony Raimbault.

Lunor ENRO

 

La nouvelle couvait depuis des mois : cet hiver, France Bleu Picardie avait d'ailleurs parlé des craintes de la mairie. Elles étaient donc justifiées. Le groupe Lunor ferme son site de production, garde seulement une base logistique avec 15 salariés, à Chaulnes. Mais les soixante-dix autres sont sur le carreau. Comme Patricia, 52 ans. Elle y a travaillé pendant un quart de siècle.

Lunor SON

 

Depuis hier, les salariés sont reçus par la cellule de reclassement. Lunor a proposé aux 70 salariés de rejoindre le siège de Luneray, en Seine-Maritime. Aux dernières nouvelles, trois seulement ont accepté. Luneray se situe à 180 km de Chaulnes.