Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'industriel dauphinois McPhy lève 180 millions d'euros et veut une Giga-Factory pour la filière hydrogène

La société de production et de stockage d'hydrogène dauphinoise McPhy a levé 180 millions d'euros auprès de deux nouveaux partenaires américain et britannique.

Les électroliseurs Mac Phy
Les électroliseurs Mac Phy -

Avec une nouvelle levée de 180 millions d'euros, McPhy va investir dans une "giga-factory", une usine géante afin de produire en plus grand nombre ses électrolyseurs et ses stations de recharge en hydrogène pour les véhicules des particuliers et des industriels. "Nous fabriquons des électrolyseurs qui permettent de produire de l'hydrogène vert à partir d'électricité et d'eau, avec aucune émission de CO², le seul résultat c'est de l'hydrogène et de l'oxygène. Et on fabrique des stations de recharge, l'équivalent des stations essence pour les véhicules thermiques d'aujourd'hui , mais qui permettent de recharger un véhicule  type Hyundai Nexo en  quelques minutes" 

L'interview de Laurent Carme

Un rechargement d'hydrogène
Un rechargement d'hydrogène -

A bord du véhicule, l'hydrogène subira le phénomène inverse pour fournir l'électricité qui fera avancer la voiture, le camion ou le bus

Ces deux nouveaux partenaire sont le britannique Technip Energies et l'américain Chart Industries. Ils entrent au capital aux côtés de ses investisseurs historiques EDF et BPI-France. Ces nouveaux venus, selon Laurent Carme "sont  deux industriels qui ont, non seulement investi dans Mac-Phy, mais qui vont nous aidés à développer la société. Chart Industrie est une société américaine, spécialisée dans l'hydrogène liquide, avec de très fortes compétences en fabrication industrielle et ,donc, va nous aider à développer nos usines en Europe, mais aussi à aller nous implanter plus rapidement en Amérique du Nord. Quant à Technip, c'est une spécialiste de l'ingénierie, de l'intégration des projet et qui a par ailleurs une connaissance approfondie des processus hydrogène. Ils ont installés plus de 270 équipements hydrogène dans l'industrie au cours des dernières années"

Une giga-factory d'électrolyseurs en 2023

Avec cette levée de fonds dit Laurent Carme "on souhaite multiplier par dix, nos capacités de fabrication en électrolyseur, multiplier par cinq nos capacités de fabrication  en station de recharge hydrogène"  "On veut bâtir ce que l'on appelle un Giga-Factory  d'électrolyseurs. Décision finale: au milieu de l'année prochaine et un démarrage de production à partir de 2023. Ces fonds vont aussi nous permettre d'investir dans la R&D, dans des recrutements. L'ambition c'est de l'implanter en France et de pouvoir contribuer au développement industriel de notre pays et aussi à sa souveraineté industrielle et énergétique" 

Laurent Carme
Laurent Carme -

Les produits McPhy  sont visibles du grand public dans les stations de recharge. "On en a plus de 25 installées en France, actuellement. En Auvergne-Rhône-Alpes, nous participons, dit le directeur général, avec nos partenaires des sociétés TSM et Ataway _au projet "Zero émission valley" qui prévoit d'installer 20 stations de recharges hydrogènes pour les applications "mobilités" sur la région avant 2022. S'ils conduisent, pour certains d'entre eux, bientôt, des véhicules "hydrogène", ils pourront aller les recharger auprès de stations MacPhy"._ McPhy est installée à Grenoble près du CEA, à la Motte-Fanjas, au pied du Vercors dans la Drôme, où se trouve le siège social, et à Paris. Elle emploie actuellement une centaine de salariés.  Son chiffre d'affaire 2020 est de 11 millions d'euros, avec une croissance de 40% 

L'interview grand format économique

La filière hydrogène a été peu affectée par la crise sanitaire

"Bien au contraire, dit Laurent Carme, car avec nos plans d'investissement on a la possibilité de recréer de l'emploi industriel en Europe et en particulier en France. Mac Phy a recruté une quinzaine de personnes au premier trimestre 2020, à la fois en France, en Allemagne et en Italie. "Nous avons des ambitions importantes de recrutement dans les prochains mois et dans les prochaines années"

  • Auto
Choix de la station

À venir dansDanssecondess