Économie – Social

Maison des syndicats à Châteauroux : sans électricité mais avec le patron de la CGT

France Bleu Berry jeudi 23 avril 2015 à 19:05

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez
Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez © Radio France - Monique Derrien

Les syndicats de Châteauroux ont reçu ce jeudi le soutien de Philippe Martinez, numéro un de la CGT, dans leur différent avec la ville sur les charges de la maison des syndicats.

Le bras de fer dure depuis 12 ans et il prend un tour de plus en plus musclé. Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, était à Châteauroux ce jeudi matin pour soutenir les syndicats berrichons en conflit avec la mairie sur les charges de la maison des syndicats.

La municipalité exigent des syndicats qu'ils payent les charges du bâtiment, ce qu'ils refusent. Du coup l’électricité a été coupée le 30 mars dernier . La CGT et La CFDT, qui occupent ces locaux, n'ont donc plus les moyens de fonctionner.

Des usages, pas de textes

Le début de la procédure remonte aux premières années de Jean-François Mayet à la mairie : il avait voulu faire payer un loyer aux syndicats. Après une longue procédure devant les tribunaux, la ville, propriétaire des lieux, a renoncé aux loyers mais réclame toujours le paiement des charges. Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT estime que la remise en cause de ces avantages est une attaque contre la liberté syndicale .

Le flou législatif est réel : les régimes de prise en charge financère des bourses de travail et maisons de syndicats sont le fruit d'usages différents d'un département à l'autre , parfois d'une ville à une autre. Les unions locales CGT et CFDT de l'Indre s'en réfèrent à l'usage admis avant 2003 et réclament le rétablissement de l'électricité . La justice doit se prononcer, en référé, le 13 mai prochain.