Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Malgré l'opposition du barreau, un réseau d'avocats ouvre son cabinet à Limoges

mercredi 30 mai 2018 à 15:10 Par Solène de Larquier, France Bleu Limousin

Cinq mois après le refus du conseil de l'ordre des avocats de Limoges, un réseau d'avocats vient d'ouvrir son cabinet à Limoges. Les créateurs de l'agence ont également saisi la Haute autorité de la concurrence, dont la procédure est toujours en cours.

Le cabinet AGN avocats vient d'ouvrir cours Victor Hugo à Limoges.
Le cabinet AGN avocats vient d'ouvrir cours Victor Hugo à Limoges. © Radio France - Solène de Larquier

Limoges, France

La vitrine du cabinet AGN avocats est dévoilée au grand jour, cours Victor Hugo à Limoges. Pourtant la Haute autorité de la concurrence, saisie par ce réseau d'avocats après l'interdiction d'implantation et d'exercices prononcé par le Conseil de l'ordre limougeaud, n'a pas encore tranché. L'un des co-fondateurs de ce concept d'agences d'un nouveau genre, Philippe Charles, motive cette décision par des contraintes économiques : "Nous sommes une entreprise, nous avons engagé trois avocats sur place et ils ont besoin de travailler. Pour nous, cinq mois représentent également un investissement," avant de poursuivre : "La loi Croissance, dite Macron, nous le permet. Cette loi autorise des avocats inscrits dans un barreau n'importe où en France à immatriculer des sociétés dans de nouveaux barreaux, c'est censé faciliter la mobilité des avocats. Le barreau de Limoges ne peut pas s'y opposer." 

Un concept d'un nouveau genre

Le Conseil de l'ordre de Limoges a néanmoins refusé l'inscription au barreau local aux avocats d'AGN avocats. Emilie Robelin, jeune avocate ayant fait ses études à Limoges et souhaitant y exercer a finalement été inscrite au barreau de Nanterres. Philippe Charles dénonce là une "discrimination" envers ses avocats. "Le fait d'avoir une vitrine avec des domaines de compétences affichés, le fait de proposer certains services en ligne à un prix qui peut-être inférieur au prix de l'aide juridictionnelle sont autant de choses qui nous sont reprochées." rappelle le co-fondateur de cette 'agence', Nous avons des filiales un peu partout en France et nous n'avons rencontré des difficultés qu'à Limoges et Toulouse." 

L'équipe limougeaude du cabinet AGN avocats autour de Philippe Charles (deuxième en partant de la droite), co-fondateur de ce concept d'agence "low cost". - Radio France
L'équipe limougeaude du cabinet AGN avocats autour de Philippe Charles (deuxième en partant de la droite), co-fondateur de ce concept d'agence "low cost". © Radio France - Solène de Larquier

Une vitrine et des prix bas affichés que le cabinet affiche malgré tout. "C'est ce que nous faisons dans les 14 endroits où nous sommes implantés, il n'y a pas de raison pour que les Limougeauds n'en bénéficient pas" affirme Philippe Charles qui met en avant l'accessibilité du cabinet. "ça permet d'aller chercher une clientèle qui s'était détournée pendant des années des avocats parfois difficiles d'accès, notamment dans les zones rurales.

Le Conseil de l'ordre limougeaud compte réagir

La prochaine audience de la Haute autorité est déjà fixée au 13 juin prochain. Cette ouverture malgré l'opposition du Conseil de l'ordre et la procédure toujours en cours ne passe pas du côté du barreau de Limoges qui parle de "violation de la loi" et compte réagir.