Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Malgré la baisse du chômage, l'industrie creusoise a du mal à recruter

-
Par , France Bleu Creuse

Le chômage est en baisse en Creuse mais ce n'est pas pour autant que tous les postes sont pourvus. La société Acaplast, qui fabrique des pièces en caoutchouc à Bénévent-l'Abbaye, peine à recruter. L'entreprise va former ses propres employés pour pallier le manque d'ouvriers.

Acaplast à Bénévent-L'Abbaye peine à recruter cinq à six ouvriers en intérim par an.
Acaplast à Bénévent-L'Abbaye peine à recruter cinq à six ouvriers en intérim par an. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Malgré la baisse du chômage, l'industrie creusoise peine à recruter. Cette année, 380 Creusois ne sont plus comptabilisés comme demandeurs d'emploi sans activité et en recherche d'emploi (catégorie A). Pourtant, tous les postes du département ne sont pas pourvus. Les entreprises industrielles ont des difficultés à trouver des ouvriers qualifiés dans le département. À Bénévent-l'Abbaye, la société Acaplast décide de former ses propres employés. 

Créer un "vivier" de travailleurs opérationnels 

L'usine Acaplast, à Bénévent-l'Abbaye, fabrique des pièces de caoutchouc pour les voitures. Elle cherche cinq à six ouvriers par an en intérim ou en CDD et elle embauche une à deux personne en CDI chaque année. Devant le manque de candidats compétents, elle met en place deux sessions de formation au sein de l'entreprise à partir de février prochain, en partenariat avec la région Nouvelle-Aquitaine et Pôle emploi. "Le but est de se faire un vivier d'ouvriers prêts et opérationnels le jour où on a besoin d'eux" explique Christophe Redler, responsable qualité chez Acaplast. 

Formation en situation

Six candidats pourront participer aux deux sessions de formations de huit semaines organisées cette année. La première se déroulera du 17 février au 10 avril 2020 pour trois personnes. Tout le monde peut postuler. La nouveauté, c'est que la formation se déroulera au sein de l'entreprise "en situation". Agnès Weissberg de la start-up creusoise ProSapiens s'occupe du projet : "On travaillera par exemple sur le poste d'opérateur moulage. Ce ne sera pas dans une salle avec des formateurs externes qui font juste de la théorie. C'est extrêmement concret et pratique", précise-t-elle. "La transmission de la culture de l'industrie va permettre d'intégrer beaucoup plus facilement n'importe quelle autre entreprise qui aurait des chaînes de production", ajoute Agnès Weissberg. 

Une réunion d'information est prévue le 6 février 2020. Il faut contacter Annabelle Perraguin à l'agence Pôle emploi de la Souterraine (a.perraguin@pole-emploi.fr)

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu