Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Paris a toujours la cote auprès des touristes malgré la crise sanitaire

Par

L’office du tourisme de Paris lance une étude sur les intentions de voyage, pour anticiper la reprise du tourisme après la crise sanitaire. 55 % des Français interrogés envisagent un séjour à Paris au cours des 6 prochains mois.

Marches du Sacre Cœur à Paris vides pendant l’épidémie de coronavirus. 23 mai 2020. Marches du Sacre Cœur à Paris vides pendant l’épidémie de coronavirus. 23 mai 2020.
Marches du Sacre Cœur à Paris vides pendant l’épidémie de coronavirus. 23 mai 2020. © Radio France - Julien Pasqualini

La Tour Eiffel, le musée du Louvre, Montmartre... Paris fait toujours rêver les touristes, malgré la crise sanitaire. L'office du tourisme de Paris publie mardi 23 juin une première étude sur les intentions de voyage des Français et d'habitants de neuf pays étrangers (en Europe, mais aussi la Chine et les États-Unis). D'autres sondages similaires suivront tous les mois. 4000 personnes, qui ont voyagé au moins une fois au cours des deux dernières années, ont été interrogées. Selon le rapport, 55% des Français interrogés envisagent un séjour à Paris au cours des 6 prochains mois. La capitale française a aussi la cote chez les touristes internationaux, comme l'Espagne et l'Italie (38% des sondés ont envie de voir Paris), l'Allemagne (25%) ou encore la Belgique (24%). 

Publicité
Logo France Bleu

Autre clientèle touristique incontournable pour la capitale : les Chinois. Eux aussi veulent retrouver Paris. Selon cette étude 60% des Chinois interrogés envisagent un voyage dans la ville lumière dans les 6 prochains mois, à condition bien sûr que les frontières avec la Chine rouvrent.  

Rassurer les touristes

Pour attirer les touristes, les professionnels du tourisme parisien ont mis au point une charte commune : la Caring attitude. "Le but c'est de rassurer le visiteur tout au long de son voyage, à son arrivée mais aussi pour tout ses déplacements à Paris, toutes ses visites, et ses passages aux restaurants et à l’hôtel", explique Corinne Menegaux, directrice générale de l'office du tourisme et des congrès de Paris. Cette charte contient sept engagements, notamment la formation des employés aux règles sanitaires, une limitation au maximum des interactions physique ou encore des conditions de réservations et d'annulations flexibles

Paris mise sur le plein air

Malgré les bons chiffres de cette étude, Paris part avec un handicap pour cet été : pas sûr que les touristes aient envie de ville. Après presque deux mois de confinement, ils aspirent pour beaucoup au grand air, à la montage et à la mer. Malgré tout, la capitale à une carte à jouer sur la question assure Corinne Menegaux. "On a quand même la chance à Paris d'avoir beaucoup d'extérieurs, comment-t-elle. Il y a les parcs, 1000 km de pistes cyclables, la Seine qui est fabuleuse en terme de croisière fluviale et de ballade." Mais l'avenir du tourisme, en France et à Paris, reste très incertain, il dépendra de l'évolution de la situation épidémiologique. Si une deuxième vague de COVID-19 semble exclue pour cet été, elle est "extrêmement probable" à l'automne a estimé lundi 22 juin le Conseil scientifique.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu