Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Malgré une absence de dérogation, la fête foraine de Clermont reste ouverte

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Normalement interdite, la fête foraine de Clermont reste ouverte alors que les forains expliquent "attendre des directives" de la préfecture du Puy-de-Dôme.

La fête foraine Luna Park est censée rester ouverte à Clermont jusqu'au dimanche 22 novembre prochain.
La fête foraine Luna Park est censée rester ouverte à Clermont jusqu'au dimanche 22 novembre prochain. © Radio France - Théophile Vareille

Les auto-tamponneuses se rentrent encore dedans et les grands huit dévalent toujours les rails à la fête foraine Luna Park de Clermont, à l'espace Ernest-Cristal. La préfecture affirme ne pas avoir donné de dérogation aux organisateurs mais ceux-ci affirment de leur côté ne pas avoir reçu d'ordre de fermer.

Georges Guillemin est un des organisateurs du Luna Park, il explique avoir été reçu à la préfecture du Puy-de-Dôme ce lundi après-midi : "On a expliqué nos difficulté et notre situation, maintenant on attend une réponse de leur part.

Selon un décret en date du 16 octobre les fêtes foraines sont pourtant interdites dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. "Nous sommes un parc d'attractions, argumente Georges Guillemin, pourquoi est-ce qu'on devrait fermer alors que d'autres parcs d'attractions restent ouverts ?"

Des mesures barrières mises en place

Masque obligatoire, jauge de 1.000 visiteurs, attractions régulièrement désinfectées et allées plus espacées... selon Georges Guillemin les organisateurs se sont conformés aux demandes des autorités. Il affirme que la fête foraine est en mesure de recevoir du public en toute sécurité.

Gérant de ce stand de tir, Teddy Brédèche affirme faire moitié moins de chiffre d'affaires que d'habitude.
Gérant de ce stand de tir, Teddy Brédèche affirme faire moitié moins de chiffre d'affaires que d'habitude. © Radio France - Théophile Vareille

Infirmière au CHU de Clermont, Ludivine a amené ses trois enfants ce mardi après-midi. C'était l'option "la plus sécuritaire" selon elle, "parce que c'est au grand air", alors que de nombreuses activités en intérieur sont annulées pendant ces vacances de la Toussaint à cause du contexte sanitaire.

La fête foraine reste une destination choisie par de nombreuses familles pendant les vacances.

Gérant d'un stand de tir à la carabine, Teddy Brédèche, 24 ans, est venu de Béziers avec sa famille et il espère pouvoir continuer à travailler : "Je gagne moitié moins que d'habitude mais je veux juste pouvoir continuer à mon travail, faire rentrer quelques sous."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Selon Georges Guillemin, de nombreux forains pourraient se retrouver en difficulté financière si la fête foraine venait à fermer : "Même si c'est moins que prévu, toute rentrée d'argent est importante, rien que pour se nourrir, faire une petite trésorerie avant l'hiver, sinon comment est-ce qu'on va tenir ?" L'organisateur affirme désormais "attendre des directives" de la préfecture. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess