Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Manche : les prix des fruits de mer flambent à la veille de Noël

-
Par , France Bleu Cotentin

Il est incontournable dans nos repas de fêtes : le plateau de fruits de mer. Mais à l’approche de Noël, les prix ont tendance à flamber. Surtout le homard et la coquille Saint-Jacques, souvent inaccessibles dans les poissonneries cherbourgeoises.

Huîtres, langoustes, coquilles Saint-Jacques... Leurs prix augmentent à l'approche de Noël.
Huîtres, langoustes, coquilles Saint-Jacques... Leurs prix augmentent à l'approche de Noël. - Mathieu Message

Cherbourg-Octeville, Cherbourg-en-Cotentin, France

Qui dit fin d'année, dit repas de fête, avec des produits de saison pour Noël et le Réveillon. Dans les poissonneries de Cherbourg, les clients commencent déjà à prendre commande. Le plateau de fruits de mer est apprécié pour sa fraîcheur, tout comme le homard. Mais les prix évoluent beaucoup, avec une note parfois salée pour le consommateur. 

A tel point que certains pensent à congeler leurs coquillages et autres crustacés, afin de ne pas subir l’augmentation des prix à l’approche de Noël.

Alexis Lefevre partage la composition du plateau de fruits de mer avec ses parents. Prévoyant, il a fait le choix de réserver certains produits. Il cherche avant tout la qualité : « Je ne congèle pas du tout les fruits de mer. Je préfère commander maintenant, avoir un peu d’attente le 24 décembre, mais repartir avec des produits frais. Je m’occupe des langoustines et des pinces de crabes. Mes parents ce seront les coquillages et le saumon. »

Pour Mounette, c’est pareil… Interdiction d’utiliser le congélateur. La fraîcheur passe avant le prix et elle est prête à faire un effort financier : « C’est embêtant de congeler alors qu’on peut avoir les produits frais ! Je trouve qu’il y a une différence de goût. Il vaut mieux payer un peu plus cher mais manger frais. »

Les prix varient selon la météo

Cette augmentation des prix est due à plusieurs facteurs. Jérémy Jaouen travaille à la poissonnerie Au Vivier de Cherbourg et ne sait pas à quel prix sera vendue la coquille Saint-Jacques demain : «  Plus il y a de demandes, et plus les prix augmentent. Et puis tout dépend du temps… Aujourd’hui, par exemple, il y a eu du vent. Donc demain, on ne sait pas à combien sera la coquille. D’un jour à l’autre, elle peut être beaucoup plus chère. »

Jérémy Jaouen, vendeur en poissonnerie au Vivier de Cherbourg. - Aucun(e)
Jérémy Jaouen, vendeur en poissonnerie au Vivier de Cherbourg. - Mathieu Message

Mais il n’y a pas que la coquille Saint-Jacques, le homard est lui aussi concerné. Par rapport à décembre 2017, son prix au kilo à la Criée de Cherbourg a augmenté de 6 euros. En poissonnerie, le client l’achète, lui aussi, plus cher.

Des produits toujours plus rares. Mais les consommateurs pourront profiter de certains produits locaux, pêchés ces prochains jours sur le littoral cherbourgeois. Séverine Jean, responsable d’exploitation du centre de marée de Cherbourg est confiante : « Les bateaux hauturiers vont rentrer, et les pêcheurs vont passer Noël en famille. Mais à côté de cela, il y a aussi la pêche côtière. Ces bateaux-là vont travailler le plus tard possible. On va proposer une vente le 24 décembre, avec des produits côtiers. Avec des espèces recherchées comme le turbo, un met fin et raffiné pour les fêtes de fin d’année ! »

Séverine Jean, responsable d'exploitation de la criée de Cherbourg. - Aucun(e)
Séverine Jean, responsable d'exploitation de la criée de Cherbourg. - Mathieu Message

Il faut donc prendre en compte qu’au même titre que les fruits et légumes, la pêche est soumise au rythme des saisons. Généralement pour des questions de reproduction. Il est donc conseiller de bien diversifier sa consommation durant les repas de fête… Cela pourra aussi permettre d’alléger vos dépenses !

Fruits de mer, les prix varient dans les poissonneries cherbourgeoises

Choix de la station

France Bleu