Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Manche : les syndicats mobilisés contre la réforme des retraites

-
Par , , France Bleu Cotentin

C'est un jour important aujourd'hui pour la réforme des retraites. Le texte est examiné ce vendredi 24 janvier en conseil des ministres et les syndicats eux appellent à frapper fort en s'installant sur des ronds-points stratégiques. Un cortège a réuni plusieurs centaines de personnes à Cherbourg.

Barrage filtrant ce matin à 8H boulevard de l'Est à Tourlaville
Barrage filtrant ce matin à 8H boulevard de l'Est à Tourlaville © Radio France - Mahaut de Butler

A Cherbourg, la manifestation contre la réforme des retraites a rassemblé 2800 personnes selon les syndicats, 1400 selon la préfecture. Des rassemblements ont aussi eu lieu à Saint-Lô (300 personnes), Coutances et Avranches. La CGT manchoise quant à elle a envoyé deux cars de militants grossir les rangs de la manifestation au Havre, la ville du Premier ministre Edouard Philippe. 

Les manifestants contre la réforme des retraites se sont mobilisés essentiellement dans le Cotentin vendredi matin.

- Au rond-point de  Beaumont-Hague avec une opération filtrage 

-Au rond-point du magasin Lidl à Querqueville

- Au rond-point de Tourlaville boulevard de l'Est ( à côté du centre Leclerc)

- Carrefour de la gare à Cherbourg

-Devant la mairie de Saint-Lô 

Côté  SNCF de légères perturbations en Normandie avec 9 trains sur 10. Entre Cherbourg et Paris, les trains de 14h43 et 17h44 sont supprimés.  

Après 51 jour de mobilisation et sept semaines de conflit, les concertations avec les syndicats et le patronat continuent avec un point noir  :  la pénibilité. 

Le texte sera transmis à l'Assemblée nationale, où les débats débuteront le 17 février pour un premier vote début mars.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess