Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Manche : un anniversaire des gilets jaunes dans le calme ce samedi

-
Par , France Bleu Cotentin

Si la date anniversaire du mouvement des gilets jaunes a été marquée par des violences à Paris, ce n'était pas le cas dans la Manche. Des rassemblements dans plusieurs villes du département se sont déroulés dans le calme.

Moins d'une centaine de gilets jaunes étaient rassemblés à Saint-Lô ce samedi matin
Moins d'une centaine de gilets jaunes étaient rassemblés à Saint-Lô ce samedi matin © Radio France - Raphael Cann

Saint-Lô, France

Un peu partout en France, les gilets jaunes ont organisés ce samedi des actions pour commémorer le début du mouvement, le 17 novembre 2018. Si la journée a été marquée par des violences à Paris, les rassemblements manchois ont été calmes.

Les gilets jaunes étaient présents à Avranche, Coutances ou Cherbourg, notamment sur des ronds-points. C'était le cas à Saint-Lô, sur le rond-point du département, où dans la matinée moins d'une centaine de manifestants se sont rassemblés.

Pas d'opération de blocage, mais des tracts distribués aux automobilistes. "C'est pour montrer que le mouvement n'est pas mort, qu'on lâche rien", précise l'un d'eux. La plupart sont mobilisé depuis la première heure par intermittence. 

"Malheureusement, ça fait un an. Personnellement, je pensais qu'on serait entendu, que le gouvernement ferait des réformes, mais moins brutales", raconte Laurent, assis à un abris-bus entouré de pancartes.

  - Radio France
© Radio France - Raphael Cann

Objectif : convergence des luttes

Une sono diffuse des reprises de musique du moment dont les paroles évoquent à chaque fois Emmanuel Macron ou le mouvement. Malgré cette ambiance festive, ils n'oublient pas leur colère et espèrent relancer le mouvement. 

Le contexte est propice selon Brigitte une retraitée. Elle observe les mouvements sociaux se multiplier ces derniers temps, des hôpitaux, aux cheminots, en passant par les étudiants, et y sent "une mentalité gilets jaunes." Cette gilet jaune poursuit : "ils n'écartent pas les organisations syndicales, mais le mouvement vient de la base. Ils ne veulent plus de journée de mobilisation sans suite, ils veulent gagner."

Ils espèrent une convergence des luttes, notamment à l'occasion de l'appel à la grève reconductible du 5 décembre contre la réforme des retraites.  "Il y a une peur du gouvernement de la violences des gilets jaunes, cumulée à celle des étudiants et puis les transports", analyse David. "Si du monde se met en grève ou bloque, on peut faire reculer le gouvernement."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu