Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Mandeure : la boucherie Julien met définitivement la clé sous la porte

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

C'est la consternation chez les neuf salariés de la boucherie Julien à Mandeure. Le Tribunal de commerce de Belfort a prononcé ce mardi la liquidation judiciaire de l'enseigne en cessation de paiement.

 La décision est tombée ce mardi : le tribunal de commerce de Belfort a prononcé la liquidation judiciaire de la boucherie Julien de Mandeure
La décision est tombée ce mardi : le tribunal de commerce de Belfort a prononcé la liquidation judiciaire de la boucherie Julien de Mandeure © Maxppp - Lionel Vadam

Mandeure, France

La pilule est dure à avaler et l'information brutale pour les neuf salariés de la boucherie Julien de Mandeure qui se battaient pour leur avenir. Ils viennent d'apprendre que leur enseigne a mis définitivement la clé sous la porte. Le Tribunal de commerce de Belfort a en effet prononcé ce mardi sa liquidation judiciaire.

Convoqués le 8 novembre

Les employés ont commencé à recevoir leur courrier de convocation à un entretien préalable au licenciement qui aura lieu vendredi prochain 8 novembre. " Ce courrier, je l'ai reçu jeudi midi. Je suis quand même allé travailler l'après-midi même si n'avait pas de sens. On est tous en colère après cette décision. Nous n'avons eu aucune information de notre patron", témoigne Nathalie, employée depuis 19 ans dans la boucherie de Mandeure.

Révoltant et méprisant pour les salariés pour la CGT

" C'était malheureusement prévisible compte tenu de la situation de la boucherie. C'est révoltant que les salariés soient traités avec un tel mépris", indique Franck Plain de la CGT qui défend leurs intérêts depuis le début.   

Une autre procédure est en cours pour réclamer les deux mois de salaires qui n'ont pas été payés aux employés, indique le syndicat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu