Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Mandeure, les salariés font le siège de leur boucherie

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Sans salaire, ni activité depuis quelques semaines, cinq des neuf employés de la boucherie Maison Julien à Mandeure font le siège du magasin. Devant les prud'hommes de Montbéliard, ils réclament le versement de leur salaire mais exigent surtout de connaître l'épilogue judiciaire du commerce.

Nathalie, Françoise et Ludovic, trois des salariés de la boucherie de Mandeure
Nathalie, Françoise et Ludovic, trois des salariés de la boucherie de Mandeure © Radio France - Christophe Beck

Mandeure, France

C'est une institution à Mandeure, la dernière boucherie de la ville qui a été en son temps l'un des QG des compagnons du Boitchus qui font la promotion de la saucisse de Montbéliard : la Maison Julien a fermé ses portes vendredi dernier, laissant neuf salariés sur le carreau. 

Abandonnés , nous sommes des laissés pour comptes

Mais une partie des salariés refuse de quitter le comptoir, faute de notification officielle de la justice. "On ne rentrera pas chez nous tant qu'on n'aura pas nos papiers de fin contrat", explique Nathalie, 19 ans de services à la boucherie de Mandeure. "On reste, parce que si le patron fait constater qu'on est pas là, on ne sait ce qui peut nous arriver" renchérit Françoise, 22 ans de maison.  

"On adore notre boulot. C'est un drame pour la région", expliquent Nathalie et Françoise, deux salariées de la boucherie

Avec le soutien de la CGT, ces cinq salariés ont saisi le tribunal des prud'hommes de Montbéliard en référé pour obtenir le versement du salaire du mois de septembre. Août a été versé avec retard. 

Les salariés attendent l'épilogue judiciaire avant de rebondir 

Jeudi dernier, le groupe a organisé un petit rassemblement devant la boucherie Maison Julien à Mandeure pour attirer l'attention de la population. "Nous sommes abandonnés. Des laissé-pour-comptes. Depuis des mois, on est perdu. C'est pour cela qu'on s'est tourné vers la CGT" explique Françoise. 

Rassemblement devant la boucherie de Mandeure - Aucun(e)
Rassemblement devant la boucherie de Mandeure - Document remis

Le lendemain, leur patron leur adresse une lettre pour les informer de la cessation d'activité. Mais les salariés exigent une décision de justice avant de quitter leur poste. "On adore notre boulot. On a des clients qui pleurent en venant nous voir. C'est un drame humain et c'est un drame pour la région de Mandeure", détaille Françoise . 

On nous a fermé le magasin vendredi dernier, explique Nathalie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu