Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

Victime du confinement, la filière fromage souffre

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

A cause du confinement, la consommation de fromage AOP/IGP a chuté de 60 %. Sauvons le fromage local de qualité ! Des personnalités de Savoie et de Haute-Savoie défendent la filière du Reblochon ou du Beaufort par exemple.

Marie Bochet croque dans le Beaufort
Marie Bochet croque dans le Beaufort - Capture Instagram

Sauvons les Indication Géographique Protégée (IGP) et les Appellation d'Origine Protégée (AOP) ! Après le confinement, plus de 10 % des fermiers et des laiteries seraient en grande détresse, avec entre le 15 mars et le 30 avril une perte estimée de près de 160 millions d'euros.

En Savoie, Marie Bochet croque les médailles, le ski, la vie et le Beaufort. Elle l'avoue en riant : "Le Beaufort, je suis tombée dans la cuve toute petite ! C'est mon fromage préféré." Le cri du cœur ne doit rien au hasard puisque la championne de ski est la fille d'Yvon, agriculteur, dirigeant de la coopérative laitière du Beaufortain, président du syndicat de défense du Beaufort. "La filière fromage, c'est le poumon de nos montagnes !"

"Soutenir le fromage est savoureux. Il suffit d'en manger et de choisir la qualité locale." - Marie Bochet

Sur son compte Instagram suivi par 4300 personnes, la Savoyarde supplie les consommateurs de privilégier "les petits fromages de qualité, plutôt que l'industriel." Marie a même glissé un lien dans sa biographie pour ceux qui voudraient commander sur internet. "Durant le confinement, les supermarchés ont servi de garde-manger aux Français confinés or les fromages en IGP ou AOP y sont peu référencés. Le Beaufort est plutôt un fromage de garde mais il s'accumule en ce moment dans les caves. Et en ce printemps, les vaches produisent beaucoup de lait. Il est donc urgent d'aider la filière, de manger du Beaufort."

Née dans le Beaufort, Marie salue la valeur travail de ces fromages "avec des agriculteurs qui ne comptent pas leurs heures, totalement dévoués à leurs exploitations et qui méritent soutien." 

Le lac de Roselend dans le Beaufortain.
Le lac de Roselend dans le Beaufortain. © Radio France - Mathieu Ferri

Encore plus urgent pour le Reblochon

Marie-Louise Donzel est agricultrice à La Clusaz (Haute-Savoie). Elle préside le syndicat interprofessionnel du Reblochon, à base de lait cru et donc à écouler rapidement. "On a pris le confinement de plein fouet et on a réagi très vite. On a demandé à tous les éleveurs de baisser leur production de 20 %. Tous ont joué le jeu, que ce soit le Reblochon fermier ou le laitier. On a aussi fait des dons à des associations avec la participation de collectivités ou d'une banque. Et certains producteurs ont pu aller sur quelques marchés où les locaux se sont montrés solidaires en nous encourageant et en achetant nos fromages. Cela fait chaud au cœur." La grande force du syndicat tient dans sa solidarité : "Personne n'a été laissé sur le bord de la route. On a prélevé le lait de tous." 

Fromagissons !

La restauration n'a pas repris alors qu'elle constitue un débouché important pour le Reblochon. "Le confinement n'a pas tout réglé. Loin de là ! La reprise est très lente." 

Le Reblochon représente 1700 emplois direct et 5000 indirects. A sauver d'urgence. D'où la campagne médiatique ""fromagissons" avec une soixantaine de personnalités qui invitent à consommer ces fromages de qualité de toute la France. Une campagne sur les réseaux sociaux, dans les magasins, dans les drive fermiers, à laquelle participent non seulement Marie Bochet, mais aussi pour la Haute-Savoie le chef Marc Veyrat ou encore le sélectionneur mythique Aimé Jacquet ou la championne du Grand Bornand Tessa Worley

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu