Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Dans la manif à Quimper : "Macron nous dit merci ? Des mercis on en a plein les poches !"

jeudi 19 avril 2018 à 12:39 Par Benjamin Bourgine, France Bleu Breizh Izel

Une manif pour "la convergence des luttes" rassemble par définition des personnes aux profils et aux motivations différentes. On a rencontré un cheminot, un lycéen et un retraités. Verbatim.

Le départ des manifestants place Saint-Corentin
Le départ des manifestants place Saint-Corentin © Radio France - Benjamin Bourgine

Quimper, France

Gabriel, cheminot en grève : "Le débat parlementaire dure encore longtemps. Les modalités du mouvement sont faites pour tenir dans le temps. Là, pour ça, la direction va aller vite pour retirer les jours de grève. Dès la fiche de paye du mois d'avril, il y aura un fort décompte. Déjà 8 jours de travail en moins, ça fait un tiers du salaire. Bon, il y a la caisse de solidarité nationale, qui est à plus de 800.000€. A Quimper aussi on a une caisse de solidarité des cheminots quimpérois. On a le soutien de la population. On a même quelqu'un qui nous a fait un don de 1000€ ! On se bat pour le service public, il a de beaux jours devant lui, et on le défendra".

On a même quelqu'un qui nous a fait un don de 1000€ !

Erol, lycéen de Douarnenez : "C'est défendre nos droits à tous. Certaines personnes disent que les lycéens ne sont pas concernés, mais on est tous concernés par notre avenir. Toutes les réformes qui sont prévues sur le statu des cheminots et des fonctionnaires, c'est pas acceptable. Je pense que c'est très important de voir les drapeaux de tous, et même ceux qui n'ont pas de drapeaux. Il faut que tout le monde se mette ensemble. Tous derrière quelque chose, pour après formuler ce quelque chose".

Macron nous dit merci ? Mais des mercis on en a plein les poches !

Christian, marin à la retraite : "Le statut des retraités de la marine a déjà été réformé, nous on a déjà subi la réforme. La négociation c'est donner un peu à l'un,puis à l'autre. Là, non, ce gouvernement reste dans ses bottes. Après la hausse de la CSG, sur ma retraite, je perds 45€ par mois. Il y a des veuves, des retraités qui vivent sou le seuil de pauvreté. Alors Macron nous dit merci ? Mais des mercis on en a plein les poches !"