Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Manif du 1er mai dans les Landes: près de 800 personnes défilent à Dax

mardi 1 mai 2018 à 16:14 Par Valérie Mosnier, France Bleu Gascogne

Dans les Landes, la mobilisation a été plus importante que ce que prévoyait l'intersyndicale pour ce défilé du 1er mai. Entre 730 et 800 manifestants ont défilé à Dax, depuis la gare aux Halles. Les revendications et les mécontentements sont nombreux.

Dans les Landes, le cortège quasi-unitaire de ce 1er mai a défilé de la gare aux Halles à Dax
Dans les Landes, le cortège quasi-unitaire de ce 1er mai a défilé de la gare aux Halles à Dax © Radio France - Valérie Mosnier

Dax, France

Cette année, le défilé du 1er mai dans les Landes est parti de la gare de Dax. Tout un symbole, pour montrer le soutien au mouvement des cheminots contre la réforme de la SNCF. Un cortège bien fourni, entre 730 et 800 manifestants ont marché jusqu'aux Halles, et un cortège hétéroclite à l'image des revendications et des mécontentements face à la politique de l'actuel gouvernement. 

Des salariés du public, des Ehpad, de la Poste, des enseignants, ont défilé aux côtés du secteur privé, notamment de la papeterie de Tartas, des retraités et des jeunes. Beaucoup ont, ou ont eu, des fonctions syndicales ou militantes. Plusieurs partis politiques, le PS, la France Insoumise, le PCF, sont venus aussi grossir les rangs. Tous ont donc l'habitude de se retrouver pour cette journée internationale des travailleurs, mais cette année elle est particulière. "Jusqu'à maintenant, il y a toujours eu des revendications, mais là tout le monde se plaint se tous les côtés. Tout le monde en a assez de ce gouvernement et toutes générations confondues" résume Jean, qui habite Saint-Paul-lès-Dax. 

Le cortège cette année est symboliquement parti de la gare de Dax, en signe de soutien au mouvement des cheminots - Radio France
Le cortège cette année est symboliquement parti de la gare de Dax, en signe de soutien au mouvement des cheminots © Radio France - Valérie Mosnier

Pour certains, première manif du 1er mai

Preuve du ras le bol, des Landais sont venus manifester pour la première fois ce mardi. C'est le cas de Sébastien. Ce prof dans l'enseignement professionnel s'est décidé "par rapport aux mesures du gouvernement contre la réforme du statut des cheminots, c'est aussi par rapport à une réforme qui est en train de se mettre en place. On présente à l'opinion publique l'excellence de la voie professionnelle, dans les faits c'est donner les mains libres au secteur privé sur l'enseignement, alors que jusqu'à maintenant c'était transféré aux Régions. Les branches professionnelles vont décider du contenu des enseignements et il va falloir revoir complètement l'organisation. On voit aussi qu'il y a tout un ensemble de mouvements sociaux. Malgré le discours "il y a de l'écoute" c'est finalement "j'écoute, mais je fais ce que je veux". Ce Landais de Narrosse se dit exaspéré. Lui qui a voté Emmanuel Macron au second tour "plus par opposition à Marine Le Pen, que par conviction. Un réflexe républicain. _On ne se faisait pas trop d'illusions, mais très surpris dans la façon de procéder_, sa volonté de réformer. On a l'impression que c'est vraiment la verticalité, une personne qui veut imposer ces choix et qui tient pas compte de la base".

Toutes les générations sont présentes à la manif du 1er mai à Dax  - Radio France
Toutes les générations sont présentes à la manif du 1er mai à Dax © Radio France - Valérie Mosnier