Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Manifestation à Cherbourg pour la reconnaissance des "premiers de corvée"

-
Par , France Bleu Cotentin

A l'appel de plusieurs syndicats, 250 personnes se sont réunies ce samedi matin devant la mairie de Cherbourg pour réclamer la reconnaissance et la revalorisation des salaires de tous ceux dont l'emploi est apparu essentiel durant la crise sanitaire et économique.

250 manifestants se sont retrouvés pour la défense de ceux dont l'emploi est essentiel à nos sociétés.
250 manifestants se sont retrouvés pour la défense de ceux dont l'emploi est essentiel à nos sociétés. © Radio France - Benoît Martin

"Les traders, durant la crise, on avait pas besoin d'eux. Ce sont les petits salariés qui ont continué de faire tourner la France". En une phrase simple, Ronan, un Cherbourgeois, a résumé l'état d'esprit des participants au rassemblement organisé ce samedi matin dans le centre-ville de Cherbourg-en-Cotentin

A l'appel de la plupart des syndicats du Cotentin, les manifestants sont venus exprimer leur attachement à ceux qui font fonctionner l'économie mais qui trop souvent, "ne récoltent que des miettes". C'est le point de vue de Claudine. "Les caissières, les femmes de ménage, les chauffeurs... ils ont continué de travailler durant la crise. On les a présenté comme des héros et aujourd'hui on entend dire qu'il faudra travailler plus pour relancer l'économie. Eux, ils méritent d'être mieux payés, et mieux considérés"

C'est bien beau d'applaudir à 20 heures, mais c'est dans la rue qu'on obtiendra des améliorations sociales.

Les manifestants réunis veulent faire entendre au gouvernement que ces professions, souvent précaires, souffrant parfois de "l'uberisation" de la société, doivent être rémunérées en conséquence de leur importance dans la société. "Nos dirigeants font mine de ne pas voir que ce sont ces métiers qui sont essentiels", dénonce Romain. 

Pour les manifestants, il est temps de mieux rémunérer ceux qui assurent les tâches vitales pour notre société.
Pour les manifestants, il est temps de mieux rémunérer ceux qui assurent les tâches vitales pour notre société. © Radio France - Benoît Martin

"Durant la crise, il y a eu de beaux discours", renchérit Jean-Luc, "mais on voit aujourd'hui que nos dirigeants sont prompts à les oublier au moment de relancer l'économie". Et le manifestant de regretter qu'ils ne soient que 250 à entamer un cortège le long des quais de Cherbourg. "C'est bien beau d'applaudir à la fenêtre à 20 heures, mais c'est dans la rue qu'on obtiendra des améliorations sociales pour les métiers les plus précaires et les moins bien payés".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu