Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Manifestations à Nantes : les hôteliers, restaurateurs et patrons de bars impactés

-
Par , France Bleu Loire Océan

Selon le Groupement National des Indépendants du Grand-Ouest, la fréquentation des hôtels, restaurants et cafés a baissé de 25 à 50 %, la semaine dernière, à cause des manifestations dans le centre-ville de Nantes.

Nantes, manifestation contre la réforme des retraites
Nantes, manifestation contre la réforme des retraites © Maxppp - Olivier Lanrivain

Nantes, France

A Nantes, l'impact des dernières manifestations contre le projet de loi de réforme des retraites est "assez inédit", commente Catherine Quérard, la présidente du Groupement National des Indépendants (GNI) du Grand-Ouest. Le 5 décembre, lors de la première grosse manifestation, la baisse de fréquentation dans les hôtels de Nantes a été de 25 à 35%. Selon le GNI, les restaurants ont surtout été impactés, le samedi suivant, avec les violences dans le centre-ville, les chiffres d'affaires ont baissé entre 30 et 50%. 

Baisse des réservations

Au delà de ces deux journées, selon Catherine Quérard, les hôteliers observent, depuis la semaine dernière, des baisses de réservations. "Ce qui nous inquiète, c'est ce qui va se passer dans les prochains jours, si ces grèves perdurent et surtout si elles s'étendent. "Nantes reste, pour moi, une ville très attractive", estime Catherine Quérard. Pour la présidente du GNI du Grand-Ouest, "les chiffres de fréquentation touristique de la métropole nantaise restent très positifs mais les effets des grèves et des violences sont chaque fois néfastes".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu