Économie – Social

Manifestation au KFC de Perpignan contre le licenciement d'une employée

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon jeudi 12 mars 2015 à 18:49

Manifestation des salariés du KFC
Manifestation des salariés du KFC © Radio France

Une vingtaine d'employés du restaurant KFC Porte d'Espagne à Perpignan ont manifesté ce jeudi en soutien à une employée chef de service menacée de licenciement pour harcèlement. Pour les manifestants, c'est la responsable du fast-food qui fait preuve d'abus de pouvoir dans ce dossier.

Une vingtaine d'employés du fast-food KFC de la Porte d'Espagne à Perpignan se sont mis en grève et ont manifesté ce jeudi midi en distribuant des tracts aux automobilistes devant le restaurant pour dénoncer le licenciement de leur collègue , Laure Mafray, responsable de service du restaurant depuis cinq ans.

Elle est accusée de harcèlement par deux collègues, au terme d'une procédure diffamatoire selon elle. Ils auraient été manipulés.

Très proche de ses collègues qu'elle défend devant sa direction, Laure, 43 ans, se dit victime et non-coupable . La directrice lui en voudrait personnellement. Depuis son arrivée, les conditions de travail se seraient détériorées. Les employés travailleraient dans la peur. Des collègues des deux autres restaurants KFC de Perpignan étaient aussi présents dans la manifestation.

"C'est une vendetta contre moi."

  • Laure, menacée de licenciement

Laure Mafray explique : "Nous avons une directrice complètement imbue de ses pouvoirs avec un management qui ne vaut rien et aujourd’hui elle veut me sortir du resto. Moi, j'ai toujours tout fait pour les employés, pour les défendre et c'est ce qu'on me reproche. Chaque fois qu'il y a des petits litiges avec les gamins, je suis là.

"Je les soutiens, je leur fais confiance parce que c'est grâce à eux qu'on ouvre le restaurant tous les jours . On a l'impression comme disent certains, que c'est une vendetta envers moi , il n'y a rien de personnel, parce qu'on ne se connaît pas, mais c'est de l'acharnement.  

"On demande ma réintégration . Enfin pour l'instant je ne suis pas licenciée, je suis en congés payés, mais il est hors de question que je sorte du restaurant, c'est elle qui va sortir !"

Grève KFC 1 / Laure

"C'est de l'abus de pouvoir, du harcèlement et de la manipulation"

Laure Mafray a reçu le soutien de ses colègues outrés de ce qui lui arrive : "Elle a été accusée de donner des heures à des employés, ce qui est faux, tout a été démenti. Les entretiens ont été fait et tout a été démenti et comme nous avons refusé de faire des attestations, maintenant ils l'attaquent comme ils peuvent. Aujourd'hui on ne peut pas laisser passer ça, si on laisse passer pour Laure, demain c'est qui ? C'est la directrice qui fait un abus de pouvoir, harcèlement et manipulation . Moi j'adore mon travail et je respecte l'enseigne KFC, mais là le problème c'est notre directrice. Il faut arrêter l'abus de pouvoir, on n'est pas de chiens, l'esclavage c'est fini ! Il faut que cette directrice se remette en question !"

Grève KFC 2 / Florence

Laure était convoquée pour un entretien préalable à son licenciement ce jeudi soir. Elle est officiellement "dispensée d'activité rémunérée", en attendant une décision définitive d'ici un mois. Les salariés ont décidé de reconduire leur mouvement de grève, le restaurant reste malgré tout ouvert avec des employés non grévistes.

La direction a refusé de s'exprimer sur ce dossier.