Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Manifestation des gilets jaunes à Nantes, le préfet met en garde les manifestants

vendredi 11 janvier 2019 à 13:47 Par Pascal Roche, France Bleu Loire Océan

Le préfet de Loire-Atlantique lance un appel au calme et met en garde les manifestants qui se livreraient à des violences lors du nouveau rassemblement des gilets jaunes prévu samedi à Nantes. Un dispositif policier sans précédent depuis le début du mouvement va être mis en place.

Le préfet de la Loire-Atlantique, Claude d'Harcourt, lance un appel au calme et met en garde les manifestants
Le préfet de la Loire-Atlantique, Claude d'Harcourt, lance un appel au calme et met en garde les manifestants © Radio France - Pascal Roche

Nantes, France

A la veille d'une nouvelle manifestation des gilets jaunes à Nantes, le préfet de Loire-Atlantique lance un appel au calme et à la responsabilité de chacun. Alors qu'il adressait ses vœux à la presse vendredi matin, Claude d'Harcourt a dit craindre de nouvelles violences contre les forces de l'ordre. D'un ton grave et solennel, il a qualifié d'"intolérables" les actes commis lors des dernières manifestations notamment l'incendie allumé devant la sous-préfecture de Saint-Nazaire. Des pneus avaient été incendiés devant les grilles et d'autres jetés dans la cour du bâtiment.

La mise en garde du préfet

Les auteurs de ces actes seraient une dizaine, "ils sont identifiés et la justice passera, donc je les mets en garde, inutile pour eux d'en rajouter" a déclaré Claude d'Harcourt. Ces manifestants sont tous des jeunes selon le préfet, à une exception près. 

Pour la manifestation de samedi à Nantes, le préfet refuse de donner le nombre précis de forces de l'ordre mobilisées mais le dispositif déployé sera le plus important depuis le début de la crise des gilets jaunes le 17 novembre 2018. Depuis cette date, 76 personnes ont été interpellées dans le département, près de la moitié a été renvoyée devant un tribunal et 19 ont été condamnées.

Maintenant ça suffit, que chacun comprenne que la loi est faite pour être respectée." - Claude d'Harcourt préfet de la Loire-Atlantique

Selon nos informations, 1500 manifestants sont attendus samedi dans les rues de Nantes, ils étaient 1200 samedi 5 janvier selon les chiffres de la police.