Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Manifestation des "gilets jaunes" à Vatry : le tribunal administratif confirme l’arrêté d’interdiction du préfet

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Le tribunal administratif de Chalons-en Champagne a tranché ce vendredi : il confirme l'arrêté d'interdiction pris par le préfet de la Marne, pour une manifestation prévue lundi à Vatry. Un collectif d'anciens « Gilets jaunes » avaient appelé à un barrage filtrant devant le dépôt pétrolier.

Tribunal administratif de Châlons-en-Champagne
Tribunal administratif de Châlons-en-Champagne © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Vatry, France

Un groupe d’anciens « gilets jaunes » des Ardennes, baptisé « collectif Soleil vert », veut mettre en place un barrage filtrant, sur l'accès au dépôt pétrolier de Vatry, dans la Marne, à partir du lundi 16 septembre.  Une manifestation disent-ils pour demander des mesures sociales : baisse des taxes sur les produits de première nécessité, ou encore baisse de la CSG et des taxes sur le carburant.  Le collectif a déposé une déclaration en préfecture le 8 août, et le préfet de la Marne a pris un arrêté d'interdiction mardi. 

Baptiste Touchon, représentant du collectif a saisi le Tribunal administratif de Châlons qui a rendu sa décision ce vendredi 13 septembre. La justice a rejeté la requête du collectif. 

Le préfet de la Marne justifie l'arrêté, pour des questions de sécurité

Les ex « gilets jaunes » reprochent au représentant de l’Etat d'avoir attendu le dernier moment pour interdire l'opération, en somme d’avoir voulu jouer la montre.  Le préfet de la Marne Denis Conus s'en défend. Pour lui, c'est avant tout pour des questions de sécurité que l'arrêté a été pris : « C’est absurde. On a des centaines de déclarations par an, on les traite au fur et à mesure ». Pour lui, il y avait un réel danger pour les manifestants eux-mêmes, et les autres : « c’est un axe très roulant, dans une zone industrielle sensible, avec un plan de protection particulière (PPP) car il y a un risque d’explosion, c'est une route droite où il n'y a pas d'accotement, pas de trottoir, pas de possibilité de stationnement". 

Baptiste Touchon, représentant du collectif « soleil vert » prend acte, mais dénonce une injustice. Il rappelle qu'en juin 2018, les agriculteurs de la FDSEA avaient manifesté pendant trois jours devant le dépôt de Vatry, sans être inquiétés : «  il y a des citoyens qui ont le droit d’exercer leur liberté fondamentale de manifester, il y en a d’autres, on ne leur propose même pas de solution alternative. Il y a deux poids, deux mesures ».   

Alors, manifestation ou pas ce lundi ? Ou alors, plus tard, dans un autre endroit ? Le collectif n'a pas encore tranché.

Choix de la station

France Bleu