Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Manifestation des gilets jaunes : les vitriers de Toulouse débordés

lundi 14 janvier 2019 à 20:23 Par Sandrine Morin, France Bleu Occitanie

Des dizaines de vitrines sont cassées tous les week-end avec les manifestations depuis novembre. Les vitriers toulousains ont du mal à répondre à tous les chantiers. Des entreprises des autres départements d’Occitanie répondent aux appels d’offre.

Rien que dans le quartier du Boulevard Carnot, l'entreprise Abrir a cinq chantiers.
Rien que dans le quartier du Boulevard Carnot, l'entreprise Abrir a cinq chantiers. © Radio France - SM

31000 Toulouse, France

Chaque dimanche et début de semaine depuis le début des manifestations des Gilets Jaunes, les vitriers sont appelés en urgence par les commerçants de Toulouse. Des vitriers qui ne changent plus les vitrines désormais. "On attend maintenant que l’orage passe." Ils sécurisent donc les commerces avec des panneaux de bois et remettront du verre sécurisé quand les manifestations seront vraiment terminées.  

Appels aux intérimaires  

Toutes les entreprises contactées cherchent des intérimaires pour les renforcer. Samir Bouzid qui a cette semaine cinq chantiers rien que dans le secteur Lazare-Carnot emploie en ce moment dix personnes supplémentaires. Jacky Golbery qui dirige l’entreprise toulousaine Artisan 31 a lui beaucoup de mal à trouver des intérimaires. "Je lance un appel grâce à vous. C’est difficile en ce moment".  

15.000 euros les trois vitrines

Et en plus, à chaque fois, on demande aux entreprises de travailler le plus vite possible. Jacky Golbery confirme : "On ne peut pas laisser les employés travailler dans le froid comme ici dans la boutique du Club Med." 

Mais les portes de la boutique de l’agence de voyage ne vont pas arriver toute de suite : "c’est du sur-mesure", explique l’artisan.   

"On a un travail de fou" confirme Jacky Golbéry d'Artisan 31 - Radio France
"On a un travail de fou" confirme Jacky Golbéry d'Artisan 31 © Radio France - SM

La pénurie est telle que les vitriers ne sont plus les seuls à intervenir. Des plaquistes viennent sécuriser les vitrines en attendant qu'on les change. Des artisans disponibles qui viennent parfois de très loin. Raoul Batista est un plaquiste basée à Montauban. Il a employé deux intérimaires supplémentaires pour répondre à plusieurs chantiers toulousains.   

Une surcharge d’activité qui évidemment est bonne pour l’économie de ces artisans. La vitrine du petit Crédit Mutuel boulevard Carnot, c’est par exemple un devis de 15.000 euros environ. Mais autres difficultés pour les vitriers, ils sont payés le plus souvent par les assurances qui mettent un peu de temps avant de régler les factures.