Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Manifestation des retraités à Valence : "On est dans la merde !"

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Près de 200 retraités ont manifesté ce mercredi après-midi à Valence suite à l'appel national de plusieurs syndicats et organisations. La liste des doléances est longue entre les pensions, la vaccination et l'accès aux services publics.

Les retraités dans la rue à Valence ce mercredi.
Les retraités dans la rue à Valence ce mercredi. © Radio France - Willy Moreau

"Je pense à ma soeur qui vit avec 1.000 euros par mois. C'est très difficile pour elle", déplore Claudine, retraitée masquée de l'Éducation nationale, qui défile casquette sur la tête jusqu'à l'Agence régionale de Santé à Valence. Autour d'elle, plus de 150 retraités, drapeaux de la FSU, CGT ou encore de la Fédération Générale des Retraités à la main. Déclinaison locale d'un appel national et d'un ras-le-bol général.

"On est mal-logés, on est méprisés, ça ne peut plus durer" - Charles, retraités CGT

Le cortège progresse lentement sous le soleil. Les manifestants entourent un camion doté de baffles. À travers le micro, Gérard Esson répète en boucle les raisons de ce rassemblement. "La première, c'est le pouvoir d'achat, explique le secrétaire général de l'union syndicale des retraités Drôme. Nous avons encore des retraités avec des pensions de 1.000 euros voire moins. Il n'y a quasiment pas eu d'augmentation et de plus en plus de retraités vont au Restos du Cœur"

L'union syndicale des retraités a lancé un appel national à manifester.
L'union syndicale des retraités a lancé un appel national à manifester. © Radio France - Willy Moreau

Charles estime que son pouvoir d'achat a diminué de 20% avec les années : "Et encore, j'arrive à gérer parce que j'ai un jardin mais jusqu'à quand ? Quand je serai vraiment vieux et que je ne pourrai plus rester à la maison, comment on paiera l'Ehpad ? Ça veut dire que j'ai travaillé toute ma vie pour m'acheter une petite maison et qu'il va falloir la vendre alors que je pensais laisser cela à mes enfants"

Les manifestants réclament une revalorisation immédiate de leurs pensions de 100 euros. Dans le cortège, un des manifestants s'emporte : "Entre les retraites minimes, les hôpitaux sans personnel, on est dans la merde ! Ce qui est malheureux, c'est qu'on n'est pas assez dans la rue. On ne demande pas l’aumône : il faut juste que les gens puissent se loger et se nourrir"

Accès aux vaccins

La crise sanitaire a laissé les plus fragiles de côté estiment ces manifestants qui attendent encore beaucoup des services publics. L'une des revendications apportées à l'ARS est l'annulation de la suppression des 130 postes créés en renfort aux Hôpitaux Drôme Nord. "C'est intolérable en période de crise sanitaire", réagit Gérard Hesson. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L'une des priorités demandées est l'accès aux vaccins pour tous, même pour les personnes âgées qui ne peuvent plus se déplacer en ville avec l'accroissement de bus dans les campagnes pour se rendre dans les centres. Toutes ces revendications sont portées par toutes les organisations de l'union syndicale des retraités de la Drôme. 

En Ardèche, deux autres rassemblements se sont déroulés ce mercredi. Une cinquantaine de personnes ont manifesté à Annonay en début d'après-midi. Le matin, à Privas, ils étaient une trentaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess