Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Manifestation des travailleurs sociaux devant le Conseil départemental de la Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne

Ce vendredi matin, une centaine d'assistantes et assistants sociales et familiales ont montré leurs mécontentements devant les fenêtres du Conseil départemental de la Mayenne. Ils dénoncent une charge mentale et physique trop importante de leurs professions.

Au moins deux cent manifestants devant le Conseil départemental de la Mayenne ce vendredi matin
Au moins deux cent manifestants devant le Conseil départemental de la Mayenne ce vendredi matin © Radio France - Valentin PLAT

C'était un cri de colère et de raz-le-bol que le président du Conseil départemental de la Mayenne, Olivier Richefou a pu entendre ce vendredi matin à sa fenêtre. Une centaine de travailleurs sociaux se sont réunis pour demander du soutien dans leurs professions. Les assistantes et assistants sociaux et familiaux dénoncent les conditions de travail devenues pénibles dans le département. 

Ils se sont tous donnés rendez-vous à 9 h 30, masqués, parapluie dans une main et pancarte dans l'autre, avec un passage obligatoire des mains au gel hydroalcoolique. Cette centaine d'agents expriment leurs mécontentements. Ils souhaitent un retour du week-end relais, qui permet aux assistants familiaux de souffler et de voir des proches. 

Certaines assistantes sociales expliquaient que la fatigue, la déprime et les burn out commençaient à devenir fréquents dans la profession. Des problématiques qui pèsent dans le travail quotidien des travailleurs sociaux auprès des jeunes en difficulté, qui ne demande qu'à être aidés. 

On quitte le boulot le soir avec le sentiment du travail mal fait, et malheureusement c'est bien plus présent que ce qu'Olivier Richefou pense ", soupire cette assistante sociale du département. 

Le ras-le-bol était présent dans cette manifestation des assistants sociaux et familiaux de la Mayenne
Le ras-le-bol était présent dans cette manifestation des assistants sociaux et familiaux de la Mayenne © Radio France - Valentin Plat

Les assistants familiaux, qui accueillent 24 h sur 24 h et 7 jour sur 7 des enfants en difficultés réclament le retour des week-ends de pause, afin de pouvoir retrouver des proches et passer du temps en famille. Ce droit existe depuis plus de 20 ans, mais il n'est plus accordé ces derniers mois d'après eux.  

Nous demandons au conseil départemental de nous accorder ces temps de pause, car il est impossible de travailler tous les jours de l'année, sans avoir le temps de voir ses proches ", s'exclame Pascale, assistante familiale depuis 23 ans, qui accueille 3 enfants chez elle. 

Présente pendant la manifestation, la sénatrice Elisabeth Doineau, présidente de la Commission enfance, famille et insertion du conseil départemental, a affiché son soutien aux travailleurs sociaux. Olivier Richefou a annoncé la création de 5 postes administratifs pérennes, 4 à 5 postes pour la simplifications des process ainsi que 5 autres postes volants. 

Je tiens à saluer la qualité de l'audience que nous avons eu avec les agents et associations. Les décisions prises seront rapidement mises en œuvre, je m'y engage ", souligne Olivier Richefou, Président du conseil départemental de la Mayenne. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess