Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Manifestation pour la défense du "modèle social et républicain" : 350 personnes à Anglet

jeudi 28 juin 2018 à 14:25 Par Théo Hetsch et Valérie Menut, France Bleu Pays Basque

Le cortège est parti de l'usine Dassault-aviation à Anglet, bloquant une partie du boulevard du BAB. Une mobilisation interprofessionnelle ce jeudi 28 juin : les syndicats appellent à la défense du "modèle social et républicain".

Cheminots, électriciens, métallurgistes... Les professions représentées étaient nombreuses dans le cortège
Cheminots, électriciens, métallurgistes... Les professions représentées étaient nombreuses dans le cortège © Radio France - Valérie Menut

Anglet, France

Quelques 350 personnes, un défilé clairsemé... La CGT et FO n'ont pas mobilisé en masse pour cette journée dédiée à la "défense du modèle social et républicain". C'est la première fois depuis la loi El Khomri que les deux syndicats font manifestation commune.

L'entrée des locaux d'Enedis/GRDF d'Anglet ce jeudi 28 juin - Radio France
L'entrée des locaux d'Enedis/GRDF d'Anglet ce jeudi 28 juin © Radio France - Valérie Menut

Au Pays basque, deux corps de métiers sont particulièrement mis en avant : les métallurgistes en pleine négociation de leur convention collective. Ils sont 11.000 travailleurs dans les Pyrénées Atlantiques et le Sud Seignanx.

Le cortège est arrivé devant le siège d'Enedis/GRDF. Le site angloye est occupé depuis 16 jours. Seules les missions urgentes sont assurées (rétablissements de lignes, mise en sécurité de chantiers, dépannages et astreintes). Les salariés grévistes protestent contre la stratégie financière du groupe. 246 sites en France seraient actuellement dans le mouvement selon la CGT, qui refuse la suppression de 2 500 emplois.

Le baroud d'honneur des cheminots

La CGT et Sud-Rail maintiennent leur grève du 6 et 7 juillet prochain - Radio France
La CGT et Sud-Rail maintiennent leur grève du 6 et 7 juillet prochain © Radio France - Valérie Menut

Les cheminots étaient également présents pour leur dernière journée de grève intersyndicale. La fin de trois mois de mouvement unitaire, 36 jours au total. Seuls la CGT et SUD-Rail poursuivront le mouvement la semaine prochaine (les 6 et 7 juillet).

Reportage - témoignages recueillis au coeur de la manifestation à Anglet.