Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Manifestation des "Gilets jaunes" : les commerçants sont inquiets

vendredi 7 décembre 2018 à 22:06 Par Raphaël Cann, France Bleu Occitanie

Les gilets jaunes ont prévu un acte 4 de leur mobilisation ce samedi dans le centre-ville de Toulouse. Après une semaine de manifestations de lycéens et d'étudiants, les commerçants craignent de nouveaux débordements.

Les commerçants craignent de devoir baisser le rideau samedi
Les commerçants craignent de devoir baisser le rideau samedi © Radio France - Théo Caubel

Toulouse, France

Ce samedi, certains Toulousains ont fait le choix de ne pas sortir ce samedi dans le centre-ville. Les gilets jaunes y prévoient l'acte 4 de leur mobilisation après une semaine de manifestations lycéennes.

Clara, une étudiante habitant dans le quartier Saint-Cyprien, a croisé leur chemin : "Il y avait beaucoup de lacrymogènes et de CRS, 3-4 feux dans ma rue. C'était assez impressionnant." Elle a décidé de reporter ses achats de Noël.

Jenny tient un café dans la rue Alsace Lorraine, perturbée le week-end dernier par des manifestations. Elle a décidé d'ouvrir sa boutique malgré sa crainte de débordements. "Même si c'est des temps difficiles, c'est comme ça. On ne peut pas faire autrement sinon c'est de la perte."

Dans le quartier Jeanne-D'arc, Myriam tient une boutique de chaussure. Cette situation lui pèse. "Ça devient pénible. C'est stressant parce que d'une minute à l'autre on peut recevoir un projectile", explique cette commerçante. "On ne sait jamais comment ça va tourner, je ne suis pas rassurée."

Une ouverture dominicale dans l'Aveyron

Cette situation pèse sur le chiffre d'affaire des commerçants. Dans l'Aveyron, la préfecture planche sur un arrêté autorisant les commerces à ouvrir le dimanche 9 décembre et le dimanche 16 décembre.

C'est une demande de la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Aveyron. Dans le département, les pertes des commerçants sont estimées entre 30 et 40%.

Le chiffre d'affaire perdu ne se rattrapera pas, ou au moins en partie. Le dimanche, les gens ont le temps de faire leurs achats de Noël. Il faut savoir que certains commerçants font 30% de leur chiffre d'affaire sur le mois de décembre. C'est un mois qui est crucial pour le commerce. - Dominique Costes, le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Aveyron.