Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Manuel Valls promet plusieurs millions d'euros pour la métropole Aix-Marseille

-
Par , France Bleu Provence
Manuel

Lors d'un comité interministériel délocalisé à Marseille, le Premier ministre a dévoilé ce vendredi le détail de l'enveloppe qu'il va allouer au développement de la future métropole Aix-Marseille.

Manuel Valls à Marseille pour défendre le projet de métropole
Manuel Valls à Marseille pour défendre le projet de métropole © Radio France

Manuel Valls n'est pas arrivé les mains vides à Marseille . Il a annoncé plusieurs centaines de millions d'euros d'investissements publics pour la future métropole Aix-Marseille, vantant le soutien "sans précédent" du gouvernement.

"Les trafics et la criminalité pourrissent la vie à Marseille."

Dans son discours, Manuel Valls a dénoncé "les trafics et la criminalité qui pourissent la vie à Marseille" . Selon le Premier ministre, la future métropole doit stopper "la spirale de cette criminalité" ** .

Cinquante millions d'euros par an

Aux présidents des intercommunalités qui doivent fusionner à partir de 2016 avec la métropole, Manuel Valls a confirmé que 50 millions d'euros seront versés par an, tout en appelant ces élus à la "responsabilité". "Il faut éviter la démagogie. Les élus ne peuvent pas être uniquement en train de demander plus d'argent" a lancé le Premier ministre.

Manuel Valls répond aux critiques sur la métropole Aix-Marseille

Les transports, une priorité

Le Premier ministre a estimé que les transports ne répondaient pas aux besoins de la population. Quelque 290 millions d'euros seront donc investis dans le cadre du contrat de plan État-Région (CPER).

Les déviations routières de Martigues, Port-de-Bouc et de Miramas sont concernées, mais aussi la modernisation de la voie ferrée Marseille-Gardanne-Aix ou celle de la Côte bleue. Le grand port de Marseille va hériter de son côté de 300 millions d'euros .

Manuel Valls annonce à Marseille plusieurs millions pour les transports

La santé et la petite enfance aussi

Il a également promis un million d'euros pour l'hôpital Nord .

Le Premier ministre et la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem entendent aussi valoriser à Marseille l'accueil des enfants de moins de trois ans à la rentrée prochaine.

Manuel Valls veut développer l'accueil des moins de 3 ans à l'école

Mais pour Guy Tessier, député UMP et président de Marseille Provence Méditerranée , cette enveloppe n'est pas assez épaisse.

Guy Tessier, président de Marseille Provence Méditerranée

Une solution pour la SNCM ?

Enfin, en ce qui concerne l'avenir de la SNCM, en redressement judiciaire et sur laquelle le tribunal de commerce doit statuer le 10 juin, le Premier ministre a confié qu'une "solution" était * "peut-être à portée de main"* .

Manuel Valls optimiste sur le dossier SNCM

A lire aussi : > Manuel Valls de retour à Marseille pour défendre le projet de métropole

Choix de la station

À venir dansDanssecondess