Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Manurhin placé en redressement judiciaire

mercredi 13 juin 2018 à 15:05 Par Aude Raso et Patrick Genthon, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Le tribunal de grande instance de Mulhouse a décidé mercredi de convertir la procédure de sauvegarde, sous lequel le fabricant de machines de cartoucherie Manurhin est placé depuis un an, en un redressement judiciaire.

Manurhin à Mulhouse, le 13 juin 2018
Manurhin à Mulhouse, le 13 juin 2018 © Radio France - Patrick Genthon

Mulhouse, France

La décision a été prise mercredi 13 juin au matin par la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Mulhouse. Après avoir fait l'objet d'une procédure de sauvegarde depuis 2017, la société Manurhin est placée en redressement judiciaire. Le fabricant de machines de cartoucherie souffre depuis plusieurs années d'une insuffisance de trésorerie.

Trois repreneurs sur les rangs

Manurhin, fleuron de l'armement français créé en 1919, et qui dispose d'un important carnet de commande, a jusqu'au 11 juillet pour trouver un repreneur. Trois sont sur les rangs, selon les informations communiquées par le député mulhousien, Bruno Fuchs. 160 emplois sont en jeu. 

En 2017, Manurhin a enregistré une perte nette de 16,7 millions d'euros, soit un montant supérieur à son chiffre d'affaires, qui a chuté à 12,1 millions d'euros cette même année. 

Manurhin à Mulhouse, le 13 juin 2018 - Radio France
Manurhin à Mulhouse, le 13 juin 2018 © Radio France - Patrick Genthon