Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Marne : les retraités descendent dans la rue

jeudi 28 septembre 2017 à 10:39 Par Annelaure Labalette, France Bleu Champagne-Ardenne

Les retraités se mobilisent ce jeudi un peu partout en France à l'appel de neuf organisations syndicales et associatives. Ils protestent contre l'augmentation de la CSG et demandent également une revalorisation de leurs pensions.

Environ 300 retraités se sont rassemblés devant la sous-Préfecture
Environ 300 retraités se sont rassemblés devant la sous-Préfecture © Radio France - Aurélie Jacquand

Reims, France

Ils sont 160.000 retraités dans la Marne et environ 350 d'entre eux ont décidé de se mobiliser ce jeudi. Beaucoup vivent avec 1 000 euros par mois alors la hausse de 1,7 point de la CSG prévue par le gouvernement a du mal à passer. Patrice Perret est le secrétaire national et départemental de Solidaires dans la Marne et pour lui "Emmanuel Macron a dit que cette hausse de la CSG s'adressait aux plus aisés des retraités c'est à dire 1/3 qui vivent avec 1200 euros par mois mais le président a oublié les 2/3 des retraités qui vivent en couple et qui eux payeront cette CSG à partir de 1000 euros par mois".

Interview de Patrice Perret, secrétaire national et départemental de Solidaires dans la Marne

Pour Patrice Perret, le pouvoir d'achat des retraités va considérablement baisser avec cette hausse de la CSG "ils vont perdre 416 euros par mois, ce qui n'est vraiment pas négligeable" d'après lui. Récemment, les retraités ont reçu la synthèse d'un questionnaire national sur leur situation et leur qualité de vie. Le constat est sans appel, leur situation se dégrade avec la baisse de leurs pensions, et de nombreux retraités ont fait aussi état des aides qui se réduisent de plus en plus pour le maintien à domicile ou dans les Ehpad. Pour Fabrice Perret du syndicat Solidaires , Emmanuel Macron "nous tourne le dos et nous traîte de "fainéants" et de citoyens "aisés" et c'en est trop".

Une délégation de retraités a été reçue en sous-Préfecture de la Marne - Radio France
Une délégation de retraités a été reçue en sous-Préfecture de la Marne © Radio France - Aurélie Jacquand

Se soigner, partir en vacances, s'offrir des sorties, ou même simplement se nourrir, le quotidien est difficile pour de nombreux retraités. "On est le 28 septembre, il me reste 19 euros sur mon compte pour vivre avec mon épouse", confie Michel. Ce boucher à la retraite qui a commencé à travailler à 14 ans, touche 1 400 euros par mois, mais c'est pour sa femme qu'il s'inquiète : "Après 46 ans de cotisations elle n'a droit qu'à 620 euros. Si je n'étais pas là, comment elle ferait ? On ne fait aucune sortie, on végète, on survit".

Michel, 77 ans, plus de 40 ans de cotisations et 1 400 euros par mois.

Michel et son épouse vivent avec 2000 euros par mois - Radio France
Michel et son épouse vivent avec 2000 euros par mois © Radio France - Aurélie Jacquand

Plusieurs mobilisations de retraités sont prévues dans la Marne et les Ardennes ce jeudi:

  • A Reims, départ 10h devant la Sous-préfecture
  • A Epernay, départ 10h devant la Sous-préfecture
  • A Châlons en champagne, le RDV est donné à 10h devant la Prefecture
  • A Charleville- mézières, le cortège se réunira à 15h devant la Prefecture

Témoignages de retraités dans le rassemblement rémois