Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Marquillies : des habitants opposés à la construction d'un gigantesque entrepôt

-
Par , France Bleu Nord

Une centaine d’habitants s’est réunie, ce samedi 17 avril, à Marquillies, pour protester contre la construction d’un entrepôt XXL à cheval entre Salomé et Illies. Symboliquement, un cercueil représentant la loi climat a été déposé à la sortie de la commune.

Symboliquement, une gerbe de fleurs a été déposée sur un cercueil représentant la loi climat.
Symboliquement, une gerbe de fleurs a été déposée sur un cercueil représentant la loi climat. © Radio France - Lucie Rispal

« Non à la destruction de la biodiversité ! », c’est ce qu’on pouvait lire ce samedi matin sur les pancartes des manifestants à Marquillies, commune située à 20 kilomètres de Lille. Une centaine de personnes étaient réunies pour protester contre la création d’un entrepôt de logistique destiné à des entreprises de commerce en ligne.  

Un entrepôt de 96 000 m2

Des mouvements écologistes, comme Extinction Rébellion ou Attac, étaient présents pour dénoncer le projet dans cette ville de 2 000 habitants. Le hangar de 96 000 m2 (grand comme 16 terrains de football) doit s’implanter à cheval sur les communes d’Illies et de Salomé. Le projet est soutenu par la Métropole européenne de Lille (MEL) et le chantier devrait commencer, cet été

« On considère que ce projet est insensé, anti-écologique, inutile et imposé », explique Pascal Peperstraete, le co-président du collectif Ch’moisnil (Le Moisnil est un hameau de Marquillies), opposé au projet. Le manque de concertation entre la MEL et les habitants est pointé du doigt. 

« C'est un monde dont nous ne voulons pas » 

Les habitants de Marquillies et des communes environnantes craignent l’industrialisation forcée de la Weppe et le désordre écologique. « Ça industrialise nos campagnes, c’est un monde dont nous ne voulons pas », déclare Damien Subtil, un habitant de Wicres. 

Parmi les manifestants, il y avait aussi des enfants, accompagnés de leurs parents.  « On a donné une fleur à nos enfants pour qu’ils la déposent sur le cercueil, c’est aussi eux le symbole de la lutte écologique », raconte Emilie, une enseignante. 

Le maire de Marquillies Dominique Dhennin est opposé à ce projet, tandis que les villes de Sanghin-en-Weppes et Wavrin soutiennent la construction de ce hangar logistique. Les travaux de viabilisation du terrain pourraient commencer un peu avant l’été. 

À lire aussi : Polémique autour d'un futur entrepôt logistique XXL dans les Weppes

Choix de la station

À venir dansDanssecondess