Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Masqués et motivés : les "Men in Blue" de l'entreprise nordiste Doublet au départ du Tour de France

-
Par , France Bleu Nord

Les 81 "Men in Blue" de l'entreprise Doublet, basée à Avelin dans le Nord, partent à Nice ce mardi. Ils préparent le départ de la Grande Boucle samedi avec une pression supplémentaire cette année : des consignes sanitaires très strictes pour éviter de transformer le Tour en "cluster".

Doublet envoie cent personnes, dont 81 "men in blue", pour le Tour de France 2020.
Doublet envoie cent personnes, dont 81 "men in blue", pour le Tour de France 2020. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

On les repérait déjà de loin grâce à leurs tee-shirts bleu flash. Les "Men in Blue" de l'entreprise nordiste Doublet auront un autre signe distinctif cette année sur le Tour de France : leurs masques, bleu foncé cette fois. Les 81 salariés devront les porter en quasi-permanence pendant quatre semaines. Depuis 2002, ce sont eux qui sont chargés d'installer les barrières, les banderoles publicitaires et les panneaux notamment à chaque étape de la Grande Boucle.

Les "Men in Blue" sont partis pour Nice mardi 25 août depuis Avelin, le siège de l'entreprise. Avant le départ, ils ont eu le droit au traditionnel briefing. Cette année, une impressionnante liste de consignes sanitaires s'est ajoutée à l'habituel rappel des règles. Il s'agit d'éviter à tout prix d'éviter que les bus de Doublet deviennent des "clusters", des foyers épidémiques.

Clément Rohaut, le chef de projet du Tour de France chez Doublet

Tee-shirt bleu... et masque bleu

Les équipiers n'auront le droit de baisser leur masque qu'aux toilettes, à la douche, pendant les repas et dans leur couchette. Ils devront tous télécharger l'application StopCovid. Tous les "Men in Blue" ont été testés négatifs au coronavirus avant le départ ; ils devront régulièrement prendre leur température pendant la compétition.

S'il y a des clusters, ça remettrait en question la prestation de Doublet sur le Tour

Clément Rohaut, le chef de projet du Tour de France chez Doublet, insiste sur les gestes barrière : "D'habitude on est déjà regardés par tous les sportifs, là en plus on sera regardés par la Terre entière pour voir comment se vit le premier gros événement sportif à l'échelle internationale qui se déplace chaque jour. S'il y a des clusters, ça remettrait en question la prestation de Doublet sur le Tour."

Pas le droit à l'erreur pour Doublet

Les règles sont donc très contraignantes mais c'est cela ou rien pour Thomas Lavalard, 23 ans, qui s'occupe des barrières publicitaires sur les 500 derniers mètres : "C'est cet événement qui montrera aux politiques qu'on est capable de respecter les consignes sanitaires pour notre passion, donc c'est une super expérience."

ECOUTEZ - Le reportage France Bleu Nord

Un événement qui nous fait tous rêver

L'ambiance sera tout de même différente pour les anciens comme Pierre Vanhove, co-responsable de l'équipe peinture : "C'est sûr qu'il y avait les petites sorties l'après-midi dans les bars ou les piscines, ça sera fermé cette année, mais on est quand même très excités, c'est un événement qui nous fait tous rêver !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess