Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : La mobilisation des habitants contre la fermeture de la maternité du Blanc dans l'Indre

Maternité du Blanc : avec sa femme enceinte, il simule le trajet jusqu'à Poitiers

dimanche 28 octobre 2018 à 17:42 Par Simon Soubieux, France Bleu Berry, France Bleu Poitou et France Bleu

La maternité du Blanc est fermée depuis plus d'une semaine. Les femmes enceintes doivent désormais accoucher à l'hôpital de Châteauroux, ou à celui de Poitiers. Alexandre et sa femme enceinte de six mois habitent à la frontière entre l'Indre et la Vienne. Ils ont simulé le trajet jusqu'à Poitiers.

Alexandre et sa femme ont simulé le trajet jusqu'à la maternité de Poitiers.
Alexandre et sa femme ont simulé le trajet jusqu'à la maternité de Poitiers. - Alexandre Chassat / Facebook

Le Blanc, France

Cela fait maintenant plus d'une semaine que la fermeture de la maternité du Blanc a été actée par le conseil de surveillance du CH de Châteauroux. Cela fait également plus d'une semaine que plusieurs collectifs de citoyens occupent les locaux de la maternité. Ils demandent toujours une rencontre avec la ministre de la santé Agnes Buzyn, ainsi qu'avec la directrice de l'agence régionale de santé Anne Bouygard

Une simulation de trajet jusqu'à la maternité de Poitiers

Les femmes du sud de l'Indre doivent désormais accoucher à l'hôpital de Châteauroux ou à la maternité de Poitiers. Alexandre et sa femme, enceinte de six mois, habitent Antigny, petite commune située à la frontière entre l'Indre et la Vienne (côté Vienne). Ils ont décidé de simuler le trajet jusqu'à la maternité de Poitiers. 

Le couple est parti de son domicile à 17 h 28 précises. Ils se sont mis en condition réelle. "Nous avons scrupuleusement respecté le Code de la route : les zones à 30 km/h, les zones à 50, les lignes blanches, les feux rouges..."

Une arrivée cinquante minutes plus tard

Alexandre et sa femme sont arrivés à la maternité de Poitiers à 18h18. Cinquante minutes de trajet durant lesquelles ils décrivent une route "bosselée", "des dos d'âne", "des travaux" et beaucoup de ralentissements. 

"Cette route est dangereuse", explique Alexandre. "Et encore, nous n'avions pas le stress que nous aurions pu avoir si ma femme perdait les eaux et avait des contractions à côté de moi. Dans ce cas-là, je n'aurais peut-être pas fait attention au compteur."