Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Maubeuge : l'usine MCA à l'arrêt à partir de mercredi et pendant deux semaines

-
Par , France Bleu Nord

En raison de problèmes d''approvisionnement de pièces en provenance d'une autre usine espagnole du groupe Renault-Nissan, l'usine MCA de Maubeuge, qui produit la Renault Kangoo, va devoir stopper sa production à partir de mercredi et pendant deux semaines.

2100 personnes environ travaillent dans l'usine MCA de Maubeuge
2100 personnes environ travaillent dans l'usine MCA de Maubeuge © Radio France - Emma Sarango

Les mauvaises nouvelles s'accumulent pour les salariés d'MCA à Maubeuge. Alors que l'avenir de leur site semble incertain, la production de la Renault Kangoo va devoir s'arrêter à partir de mercredi pour deux semaines, jusqu'au 20 juillet. En cause : des problèmes d'approvisionnement de quinze pièces, qui viennent toute d'une usine espagnole du groupe Renault-Nissan. Une usine dont la fermeture est programmée, ce qui avait déjà conduit la direction d'MCA à adapter la production.

"Nous tournons déjà avec une équipe au lieu de deux pour éviter le chômage. Mais à partir de mercredi, nous n'aurons plus de pièces", confirme Jérôme Delvaux, délégué syndical CGT. Mais les commandes de véhicules ne seront pas perdues "elles sont simplement décalées", ajoute Jérôme Delvaux.

Les salariés demandent une compensation

Un arrêt de la production qui s'ajoute aux incertitudes sur l'avenir de l'usine MCA. Fin mai, le groupe Renault a annoncé sa volonté de supprimer 4600 emplois en France et de fusionner les sites de Douai et de Maubeuge, pour faire des économies. Les salariés s'étaient mis en grève, contraignant Renault à annoncer l'ouverture de discussions. Une nouvelle réunion doit se tenir dans les jours qui viennent. 

Pour le moment, les syndicats demandent à la direction d'MCA une compensation pour faire face à la suspension de la production. Pour Jérôme Delvaux, "habituellement on n'a pas d'argent à perdre mais encore moins dans le contexte que l'on vit".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess