Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Renault : la fronde contre le transfert d'une partie de l'activité de Maubeuge à Douai

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Les 2.100 salariés du site qui produit la Kangoo, à Maubeuge, devraient en savoir un peu plus sur leur avenir ce jeudi, lors d'un Comité extraordinaire. Renault pourrait confirmer le transfert d'une partie de l'activité à Douai. La fronde s'organise entre élus et syndicalistes.

L'usine MCA Maubeuge pourrait perdre son activité assemblage
L'usine MCA Maubeuge pourrait perdre son activité assemblage © Maxppp - Maxppp

Renault doit annoncer ce vendredi les contours de son plan d'économies, qui prévoit la fermeture de trois sites. Mais à Maubeuge, les syndicalistes espèrent bien obtenir dès ce jeudi des informations sur la réorganisation de leur site, lors du Comité extraordinaire.

Selon l'agence Reuters, l'activité assemblage de Maubeuge Construction Automobile pourrait être transférée à Renault Douai, une hypothèse qui amputerait le site de Maubeuge de 1.800 salariés. Ce dernier garderait son activité d'emboutissage et la logistique. Plus de 10.000 emplois indirects seraient également touchés dans le Val de Sambre. Un transfert qui suscite donc l'inquiétude des salariés et des élus. Le maire UDI de Maubeuge, Arnadu Decagny, estime que Maubeuge, qui est déjà un des territoires plus pauvres de France, ne s'en remettra pas !".

Après une première marche mardi qui a réuni 200 personnes, élus en écharpes, syndicalistes ou encore employés du site, une seconde est prévue ce samedi à 10h entre l'usine et la mairie de Maubeuge. 

Samuel Beauvois, délégué Sud, appelle toute la population à participer à cette marche. Le syndicaliste prévient que si le projet est confirmé, "il n'y aura pas une voiture qui va sortir, et notre outil de travail ne partira pas à Douai". Samuel Beauvois rappelle que l'usine de Maubeuge Construction Automobile est l'une des plus rentables dans le monde pour le groupe Renault, qui vient d'investir 450 millions d'euros.

Une pétition en ligne a aussi été lancée contre le transfert, elle a déjà récolté près de 3.000 signatures.

Le président de la République a déclaré ce mardi qu’il conditionnerait un prêt de 5 milliards d’euros au groupe Renault à "des garanties pour les salariés" des sites de Maubeuge et Douai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess