Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Médecins du monde intervient sur le campement de migrants du square Daviais à Nantes

vendredi 13 juillet 2018 à 17:08 Par Camille Labrousse, France Bleu Loire Océan

L'ONG Médecins du monde alerte sur la situation sanitaire déplorable square Daviais à Nantes, où sont installés près de 400 migrants depuis maintenant plusieurs semaines. Elle dénonce l'inaction des autorités publiques.

Une cinquantaine de membres de Médecins du monde prend en charge les près de 400 migrants du campement
Une cinquantaine de membres de Médecins du monde prend en charge les près de 400 migrants du campement © Radio France - Camille Labrousse

Nantes, France

Ils sont cinquante membres de Médecins du monde pour prendre en charge près de 400 migrants fatigués, souvent malades, qui ont soif et faim. La situation sanitaire du campement square Daviais se dégrade de jour en jour. En début de semaine, une douzaine d'associations ainsi que la mairie et les représentants des Eglises catholiques et protestantes ont écrit à la préfecture pour lui demander une aide d'urgence. L'ONG Médecins du monde a elle décidé d'intervenir. 

Les besoins sont immenses

Des médecins sont présents, ce jeudi jusque dans la soirée, ainsi que des infirmiers, des pharmaciens, des traducteurs. Ils veulent dans un premier temps faire la liste des besoins et des maladies, traiter ce qu'ils peuvent, distribuer des médicaments et si nécessaire rediriger les malades vers les urgences. 

La préfète de Loire-Atlantique, Nicole Klein prévoit de faire évacuer le site dans les prochains jours. Elle annonce sur France Bleu Loire Océan la création d'un guichet administratif pendant 24 heures pour enregistrer les demandes d'asile de ceux qui peuvent y prétendre ou bien rediriger les migrants vers des centres d'accueil dans d'autres départements. A Médecin du monde, Mathieu Quinette, le coordinateur de l'opération redoute une nouvelle expulsion. 

Quand on expulse, on déplace le problème. Il ne faut pas réfléchir comme ça Madame la Préfète. Ces gens ont la gale parce qu'ils vivent comme des animaux. Si on les déplace, ils l'auront encore. Et peut-être que vous et moi, on va l'attraper. C'est aussi un problème de santé publique.