Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le magazine 60 Millions de consommateurs met en garde contre l’usage croissant des compléments alimentaires

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le magazine 60 millions de consommateurs publie ce jeudi un numéro spécial consacré aux compléments alimentaires. Les Français sont les premiers consommateurs de ce type de produit en Europe. Ils en ont acheté pour presque deux milliards d'euros l'an dernier.

Les compléments alimentaires ne sont pas toujours inoffensifs
Les compléments alimentaires ne sont pas toujours inoffensifs © Maxppp - Aurélien Morissard

Dans ce numéro spécial publié ce jeudi, le magazine 60 millions de consommateurs met en garde contre l'usage croissant de ce type de produit. 120 compléments alimentaires parmi les plus souvent achetés ont été passés au crible. Ce sont des produits censés résoudre les problèmes de sommeil, traiter le rhume, résorber la fatigue, améliorer le transit ou la masse musculaire, pour ne citer que quelques uns des usages. L'an dernier, les Français ont acheté 150 millions de boîtes de compléments alimentaires en tout genre. 

Pas de preuves et peu d'informations

Contrairement aux médicaments, les compléments alimentaires n'ont pas besoin de prouver leur efficacité ni leur innocuité. Les fabricants doivent juste fournir la composition de leurs produits, qui sont considérés comme des aliments. 

Par ailleurs, il n'existe pas de règle européenne sur les quantités maximales qu'on peut avaler. Les limites varient selon les pays. Ainsi en France on recommande de ne pas dépasser 180 milligrammes par jour de vitamine C alors qu'au Portugal, on peut aller jusqu'à 1000 milligrammes. Certains compléments, et notamment les vitamines, peuvent être trop dosés. Les additifs et les colorants qu'ils contiennent ne sont pas toujours sans risque

Autre problème souligné par le magazine, les fabricants ne sont pas obligés de fournir une notice qui pourrait pourtant mettre en garde contre des effets indésirables ou des cocktails dangereux. Notamment quand on prend en même temps des médicaments.

Choix de la station

France Bleu