Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Menace de black out sur la petite île anglo-normande de Sercq

mercredi 28 novembre 2018 à 16:34 Par Jacqueline Fardel, France Bleu Cotentin et France Bleu

La minuscule île anglo-normande de Sercq - 5 km² et 500 habitants- pourrait être plongée dans le noir dès vendredi 30 novembre 2018. Le seul fournisseur d'électricité de l'île menace de tout débrancher. En cause : un différend sur les tarifs.

La petite ïle anglo-normande de Serq pourrait être plongée dans le noir.
La petite ïle anglo-normande de Serq pourrait être plongée dans le noir. © Visactu -

Cherbourg, France

Des discussions sont en cours entre le gouvernement de la petite île anglo-normande - un des derniers régime seigneurial d'Europe- et le seul fournisseur d'électricité sur l'île. La mini compagnie, Sark Electricity menace de tout débrancher à la fin novembre si elle ne reçoit pas une aide du gouvernement. En cause : un différend sur les tarifs qui dure depuis l'été. En août dernier, une commission indépendante a ordonné une baisse des prix. L.e kilowattheure est passé de 0,74 centimes d'euros à 0,58 ce qui est encore presque 4 fois plus cher qu'au Royaume-Uni. 

Dans le même temps, la compagnie doit aussi faire face à la hausse du prix du diesel, nécessaire pour faire tourner la centrale. 

Un plan d'urgence mis en place

Le calcul est vite fait disent les responsables  : une perte de plus de 22.000 euros par mois. Il faut arrêter les frais. Si aucun accord n'est trouvé, l'unique fournisseur d'électricité de Sercq depuis 1947 menace de tout débrancher. Ce qui veut dire quelques 300 foyers privés de courant, de chauffage, et aussi... d'eau. Le pompage fonctionne avec l'énergie de la centrale. 

Au cas où, le gouvernement  a mis en place un plan d'urgence et acheminé des générateurs pour les services de santé ou alimenter les frigos des magasins. Certains résidents ont aussi pris les devants avec des réserves de fioul et de bougies. D'autres ont préféré quitter le navire et pour certains se sont installés chez des proches sur l'île voisine de Guernesey.

Sark Electricity fournit de l'électricité depuis 1947 sur l'île et n'a jamais reçu auparavant d'aide ou de soutien du gouvernement