Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Menace de Donald Trump sur le vin français : les viticulteurs du Toulois doivent-ils s'inquiéter ?

-
Par , , France Bleu Sud Lorraine

"La France taxe beaucoup le vin et nous taxons peu le vin français, il va falloir faire quelque chose pour ça", a déclaré ce lundi 10 juin, le président américain Donald Trump. Qu'en pensent les viticulteurs du Toulois qui, pour certains, exportent aux Etats-Unis ?

Réparti sur 8 villages à l’ouest de Toul en Meurthe-et-Moselle, le vignoble des Côtes de Toul s’étend sur 20 km de long.
Réparti sur 8 villages à l’ouest de Toul en Meurthe-et-Moselle, le vignoble des Côtes de Toul s’étend sur 20 km de long. © Radio France - Isabelle Baudriller

Meurthe-et-Moselle, France

Et si les vins français étaient plus taxés aux Etats-Unis ? C'est la menace que fait planer Donald Trump sur les vignobles français. Le président américain a laissé entendre ce lundi 10 juin, qu'il pourrait infliger des taxes douanières supplémentaires sur le vin français pour corriger une concurrence qu'il juge déloyale avec la production américaine.  

En Meurthe-et-Moselle, David Lelièvre, producteur d'AOC Côtes de Toul à Lucey exporte 15% de sa production annuelle aux Etats-Unis, soit environ 20.000 bouteilles sur 130.000. Est-il inquiet pour l'avenir de ses exportations ? "Donald Trump parle beaucoup et après il ne met pas toujours en acte ce qu'il dit. Il a peur de la montée en puissance des vins étrangers sur son sol", commente le producteur lorrain. Il ajoute : "À la fin ce sont toujours les consommateurs qui paient les hausses". David Lelièvre se dit que ses "importateurs américains vont peut-être se dire, 'vite achetons avant les nouvelles taxes'. Il peut y avoir une accélération des ventes à court terme, mais à long terme, le protectionnisme n'est jamais bon". 

Le Meurthe-et-Mosellan confie que le marché américain est en pleine expansion, dynamique. Selon lui tout est possible là-bas, "c'est une sorte de laboratoire de ce que l'on peut faire ici."

Réparti sur huit villages à l’ouest de Toul, le vignoble des Côtes de Toul, compte plus d’une vingtaine d’exploitations viticoles. L’appellation représente aujourd’hui 90 hectares pour une production annuelle de 500.000 bouteilles.