Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Mérignac : Dassault Aviation s'agrandit et embauche dans la région

Symbole de la réorganisation du groupe aéronautique, ce bâtiment accueillera dès 2021 notamment des ingénieurs parisiens. En parallèle Dassault recrute 200 personnes en Nouvelle Aquitaine.

Le PDG du groupe Eric Trappier (à droite) pose symboliquement le toit de ce nouveau bâtiment sur la maquette qui le représente.
Le PDG du groupe Eric Trappier (à droite) pose symboliquement le toit de ce nouveau bâtiment sur la maquette qui le représente. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Mérignac, France

La première pierre a été posée ce mardi sur le site de Mérignac. Ce nouveau bâtiment de 26 000 m² sera achevé fin 2020 et mis en service début 2021. 1500 personnes en tout pourront y travailler.

Ce nouveau chantier s'inscrit plus largement dans le cadre du plan de transformation de Dassault Aviation, qui doit faire face à la concurrence de l'américain Gulfstream et du canadien Bombardier. "Nos concurrents sont de plus en plus offensifs surtout aux États-Unis, dans le domaine civil comme militaire. Les Américains ont des coûts beaucoup plus faibles que les nôtres en France" rappelle Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation.

ECOUTEZ - Eric Trappier, PDG du groupe

Des ingénieurs d'Île-de-France déménagent à Mérignac

Le but pour Dassault : rapprocher les équipes de conception de la production. 500 ingénieurs d'étude, de développement et du soutien après-vente vont ainsi venir de Saint-Cloud pour travailler à Mérignac. Ils seront ainsi à deux pas des avions militaires Rafale et des avions civils Falcon, tous assemblés et testés sur le site de Mérignac. "On fait beaucoup de choses à distance grâce au numérique mais c'est bien aussi de regrouper les équipes ensemble pour gagner en performance et en qualité. Il faut faire venir les talents. Mais pour autant, _le site de Saint-Cloud ne va pas fermer_" précise Eric Trappier. Il insiste : "Le site de Mérignac est historiquement, et plus que jamais le centre de gravité de Dassault aviation."

En parallèle, le groupe aéronautique prévoit une vague de 1000 embauches dans toute la France, dont 200 en Nouvelle-Aquitaine, à peu près comme l'an dernier. "Notre charge de travail augmente étant donné qu'on a signé plusieurs contrats de développement et l'ambition de développer de nouveaux avions Falcon" explique Eric Trappier. Ces postes concernent les métiers d'ingénieur et de technicien supérieur. "Dassault a fait le choix de rester dans l'agglomération bordelaise. C'est majeur, se réjouit le maire PS de Mérignac, Alain Anziani. Au-delà des emplois directs il y a des emplois indirects, une création de richesse qui bénéficie à l'ensemble de notre territoire. Il faut en féliciter, nous avons cette chance d'avoir des entreprises qui créent des emplois sur notre territoire."